Ruelles et déplacements : un dialogue sur la sécurité | 15 juin 2021 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Jean Cazes

Ruelles et déplacements : un dialogue sur la sécurité

Une enquête en ligne lancée par le conseil de quartier du Vieux-Limoilou invite les résidentes et résidents à se prononcer, d’ici le 15 juillet, sur les enjeux de sécurité ressentis dans les ruelles du quartier.

Publicité

Le questionnaire vise à mieux cerner les usages qui sont faits des ruelles mais aussi les usages souhaités et les enjeux rencontrés par les citoyen.ne.s. Il permettra de dresser un diagnostic détaillé de ces usages et problématiques, selon le président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, Raymond Poirier.

« Nos ruelles sont des espaces privés qui ont de fortes interactions avec l’espace public – et, souvent, ça pose des enjeux en termes de sécurité routière : par exemple, on y observe une multiplicité d’usages qui y cohabitent de façon parfois difficile, aux côtés d’une absence de réglementation uniforme qui s’applique à ces espaces », explique-t-il.

Si on a souvent parlé des ruelles par le passé, c’était « essentiellement sur le plan du verdissement et de l'environnement », note Raymond Poirier. Une consultation menée en 2018-2019 a amené le conseil de quartier du Vieux-Limoilou à vouloir se pencher un peu plus sur la sécurité dans les ruelles. L’enquête lancée mardi s’inscrit dans cette volonté. Elle bénéficie d’un appui financier de la Ville de Québec, dans le cadre de sa Stratégie de sécurité routière 2020-2024, et du soutien d’Accès transports viables.

Les résident.e.s du Vieux-Limoilou ont jusqu’au 15 juillet pour remplir le court questionnaire en ligne au bit.ly/ruelleslimoilou.

Vers une phase 2

Les résultats de l’enquête seront connus en septembre 2021. Le conseil de quartier du Vieux-Limoilou « compte utiliser les données factuelles recueillies et analysées pour le guider ensuite dans le dépôt d'une phase 2 », ajoute son président. Dans le cadre de la Stratégie de sécurité routière 2020-2024, les conseils de quartier et conseils d’établissements peuvent obtenir 3000 $ pour un projet axé sur la sensibilisation chaque année. Ils peuvent aussi unir leurs forces pour développer et déposer un projet conjoint.

S’il obtient à son tour un soutien de la Ville de Québec, le projet de phase 2 du conseil de quartier du Vieux-Limoilou permettra de produire du matériel de sensibilisation et d'intervention. Le matériel sera développé « sur mesure en fonction des enjeux identifiés, et cela pour les différentes ruelles du quartier », précise M. Poirier.

À lire aussi : Des activités pour sensibiliser à la sécurité routière près des écoles et Un ange pour la sécurité routière dans Saint-Sacrement.