Terrains vacants du Vieux-Limoilou : opportunité de verdissement? | 10 novembre 2021 | Article par Conseil de quartier du Vieux-Limoilou

Crédit photo: Conseil de quartier Vieux-Limoilou

Terrains vacants du Vieux-Limoilou : opportunité de verdissement?

Dans le secteur sud du Vieux-Limoilou, sur la rue des Sables et la 1re Rue, deux terrains restent vacants, depuis deux ans, suivant le retrait des pylônes d’Hydro-Québec qui s’y retrouvaient. Dans le contexte où l’on souhaite bonifier la canopée de l’ancien Hedleyville, n’y a-t-il pas là une opportunité à saisir pour l’administration municipale?

D’entrée de jeu, il importe de rappeler les résultats de la consultation publique menée en 2018-2019 par le conseil de quartier du Vieux-Limoilou. La vaste majorité des résidentes et résidents du quartier souhaitait la mise en place d’initiatives susceptibles d’avoir un impact favorable sur la qualité de l’air du quartier.

Publicité

De surcroît, l’idée d’un verdissement accru du secteur sud était jugé prioritaire par bon nombre d’entre eux. C'est fort possiblement en raison du manque criant de canopée dans cette zone, autant qu’en réaction aux pressions environnementales qui y sont vives.

Les terrains vacants ne sont pas légion dans cette zone. Il risque ainsi d’y avoir peu d’opportunités de bonifier de façon substantielle la présence de verdure dans le secteur sud de Limoilou. Dans ce contexte, il apparaît au conseil de quartier du Vieux-Limoilou qu’il y a là une opportunité d’intérêt. Cette opportunité peut venir multiplier l’effet d’autres actions qui pourraient y être prévues, comme des initiatives liées à la déminéralisation par exemple.

Acquérir les terrains pour mieux les verdir

Le conseil de quartier du Vieux-Limoilou a donc suggéré à la Ville de Québec, par voie de résolution à l’occasion de sa séance publique de septembre 2021, d’explorer la possibilité d’une acquisition de ces espaces dans une volonté de verdissement.

Plusieurs usages pourraient y être envisagés. Par exemple, on pourrait créer un lien vert entre le parc linéaire de la Rivière Saint-Charles et Hedleyville. On pourrait développer un parc ou un espace vert. Il serait possible de mettre en place un jardin communautaire ou d’autres initiatives d’agriculture urbaine. On pourrait aussi envisager une transformation en boisé urbain, en ilot de fraîcheur.