Zone d’innovation Littoral Est: la Ville présente son projet Le Garage | 30 août 2021 | Article par Julie Rheaume

Un aperçu du projet de l'espace Le Garage, de la Zone d’innovation Littoral Est.

Crédit photo: Ville de Québec

Zone d’innovation Littoral Est: la Ville présente son projet Le Garage

La Ville de Québec a présenté lundi le tout premier grand projet de la Zone d’innovation Littoral Est (ZILE): Le Garage. Cet espace deviendra le point de rassemblement pour toutes les initiatives et les projets de la Zone d’innovation et sera un lieu propice au développement, à la promotion et à l’attraction d’entreprises technologiques, selon la municipalité.

Publicité

« Espace d’incubation, de soutien à l’entrepreneuriat, lieu de participation citoyenne et d’innovations sociales, ce centre d’expertise en technologies durables deviendra un bâtiment emblématique du secteur; pivot de renouveau », précise la Ville dans un communiqué.

Cet incubateur prendra forme dans un ancien garage municipal situé au 1252, chemin de la Canardière, d’où son nom : Le Garage.

L’échéancier et les coûts pour la concrétisation du projet Le Garage ne sont toutefois pas encore connus pour le moment. « Faut nettoyer fort », a dit Régis Labeaume en conférence de presse lundi.

Le projet de la Zone d’innovation Littoral Est (ZILE) évolue et s’inscrit dans un contexte de transformation importante du secteur Canardière.  « Ce qu’on propose (lundi) constitue sincèrement une amélioration incroyable, je pense, pour la qualité de vie des résidants du secteur Limoilou-Maizerets. Cela dit, il s’agit d’une proposition soumise à la prochaine administration municipale, qui pourra en disposer », a indiqué M. Labeaume.

Le secteur Canardière a « un passé industriel très lourd », a rappelé le maire. Toutefois, dans la ZILE, « vous ne verrez pas s’installer d’industries » dans la Zone Littoral Est, a-t-il précisé. « Ce seront des espaces absolument et certainement réservés pour l’innovation technologique .»

Pas encore acquis

Situé en bordure du fleuve, entre les quartiers Maizerets et du Vieux-Moulin, le projet ZILE est la création d’une zone d’innovation technologique axée sur le développement durable, regroupant des entreprises, des centres de recherches et des institutions œuvrant principalement dans les secteurs économiques suivants, qui présentent des profils de croissance importants : mobilité et logistique intelligente du transport, santé durable et technologies propres urbaines. Celui-ci sera déployé pour 2035.

Malgré les ambitions de la Ville, la confirmation par le gouvernement du Québec de ce territoire à titre de zone d’innovation n’est pas encore acquise.

« Nous devons transmettre rapidement ce dossier au gouvernement du Québec afin de bonifier notre candidature pour l’obtention du statut de zone d’innovation et surtout, des millions qui viennent avec. Je vais vous dire qu’il y a une très grande compétition au Québec parmi les villes qui veulent se voir octroyer cette dénomination et surtout, l’argent qui va avec », a dit Régis Labeaume lors de son point de presse.

Logements

Lors de la conférence de presse, le maire Labeaume a indiqué que des logements seraient construits aux abords de la ZILE. On y trouvera du logement social et du logement privé, afin d’assurer une mixité dans le secteur, a précisé l’élu. Il n’y aura toutefois pas logis dans la Zone comme telle, vu sa vocation.

« Le Garage est un excellent point de départ pour retisser la trame urbaine du secteur. Il favorisera l’accueil de projets immobiliers à proximité vu le paysage qui sera nettement amélioré », a indiqué pour sa part Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif, responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme.

Démarche de participation citoyenne

« Le projet ZILE évolue et s’inscrit dans un contexte de transformation importante du secteur Canardière.  Bien qu’une réflexion soit amorcée depuis plusieurs années, la Ville de Québec a lancé récemment une nouvelle démarche de participation publique en ligne et en adéquation avec les changements à venir puisque ces quartiers accueilleront de nombreux projets dans les prochaines années. L’arrivée du tramway, l’écoquartier D’Estimauville, l’Espace d’innovation D’Estimauville, le redéveloppement des Galeries de la Canardière, le nouveau complexe hospitalier (NCH) et la requalification de terrains pour des entreprises de haute technologie (ZILE) marqueront notamment cette évolution », indique la Ville.

« Les citoyens ont jusqu’au 27 septembre pour y participer. La Ville sondera notamment l’opinion publique quant à l’aménagement des espaces verts et la mobilité active dans le périmètre identifié pour le projet de la ZILE », poursuit la municipalité dans son communiqué.

Critiques

Marcel Paré, l’un des fondateurs de la Table citoyenne du littoral Est, dénonce plusieurs failles du projet. Il dénonce tout d’abord le manque de consultations auprès des citoyens.

À son avis, « (ce projet) n’appartient pas à cette administration qui est en fin de règne », dit-il au téléphone. Présenté à la dernière heure, il devrait plutôt relever de la prochaine administration municipale qui devrait « s’asseoir  avec les citoyens » du secteur dans un but de discussions et de consultations.

Quant au Garage, M. Paré dénonce également qu’un « bien municipal » soit légué à l’entreprise privé à grands frais. Au lieu d’un incubateur d’entreprises, la Table citoyenne du littoral Est aurait préféré voir naître un incubateur social.

De plus, pour M. Paré, le verdissement proposé dans le projet de la Ville n’est pas suffisant. Il s’inquiète également quant aux futures constructions résidentielles aux abords de la ZILE. Va-t-on démolir les immeubles existants et chasser les résidents actuels pour les remplacer par de nouveaux, se questionne-t-il?

« Le projet annoncé aujourd’hui est une insulte pour la population de Maizerets, un des quartiers le plus défavorisé de la ville. La Ville de Québec a soigneusement évité de consulter la population et le projet est complètement déphasé des besoins du quartier », a quant à elle réagi Jackie Smith, cheffe de Transition Québec et candidate à la mairie, par voie de communiqué.

« «La Zone d’innovation Littoral Est va à la rencontre des intérêts du quartier Maizerets. Le projet sacrifie le bien-être des citoyens aux profits des multinationales, c’est inacceptable », a-t-elle ajouté.

Le projet ZILE en chiffres

  • 109 M$ d’investissements requis pour la viabilisation des 15 terrains ciblés;
  • 1,5 G$ d’investissements privés et publics (terrains ciblés);
  • 4,5 G$ d’investissements supplémentaires à terme (2035);
  • 12,5 G$ en valeur foncière en 2035;
  • 15 nouveaux terrains municipaux, totalisant 375 000 m2 à viabiliser;
  • 15 000 nouveaux emplois.

* Source : Ville de Québec