Action climatique : Votepour.ca veut « mailler » Limoilou | 11 octobre 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Votepour.ca

Action climatique : Votepour.ca veut « mailler » Limoilou

Au cours de l’été, Votepour.ca a lancé un sondage sur l'enjeu du climat dans le Grand Limoilou. Le questionnaire demeurera accessible au moins d’ici novembre. En fonction des résultats, l’organisme espère contribuer à accélérer l’action climatique sur le territoire limoulois.

Depuis sa fondation en 2015, Votepour.ca est sollicité par différentes instances pour mener des consultations et d’autres mandats liés à la participation citoyenne. Fort de sa feuille de route à ce jour, il souhaitait agir à son échelle pour le climat. L’organisme a lui-même lancé le projet et trouvé son financement, explique son directeur adjoint Sébastien St-Onge.

« On a été financés par la Caisse Desjardins de Limoilou et la Fondation Lucie et André Chagnon. On pense qu’on est capables d’être une courroie de transmission entre les citoyens, la Ville, les autres acteurs de changement. On se sert un peu de nos apprentissages et expériences passées. »

Il constate que beaucoup de projets en matière d’action climatique « sont des solutions d’ingénierie ». La Ville de Québec, de son côté, regarde son bilan de GES et voit ce qu’elle peut ajuster, ajoute-t-il. Votepour.ca veut « mailler les idées ».

« Notre objectif, c’est de comprendre, dans le Grand Limoilou – Vieux-Limoilou, Maizerets, Lairet – ce que les gens veulent voir arriver comme actions climatiques. Cette information-là qu’on capte, elle va être retournée aux acteurs du territoire qui font l’action climatique. Notre objectif, c’est d’accélérer l’action climatique pour les communautés. »

À la lumière des résultats du sondage, Votepour.ca verra si la volonté citoyenne et la capacité des organisations se rejoignent, s’il y a adéquation.

Publicité

 « Si la volonté de la communauté correspond aux actions des organisations du territoire, nous on va juste outiller les organisations. Si ça ne correspond pas, alors on va se retourner vers les organisations mais aussi vers la municipalité pour dire : voici où on en est… »

Un dévoilement « multicanaux » et des suites

Le dévoilement des résultats de cet exercice doit se faire au cours de 2023, « au plus tard à l’été », dit le directeur adjoint. On peut s’attendre à les voir émerger en ligne, mais aussi à L’occasion d’un événement sur le terrain. Votepour.ca conserve ses « approches multicanaux », souligne M. St-Onge.

Après Limoilou, Votepour.ca compte propager la démarche à d’autres territoires. Des milieux urbains, mais aussi périurbains, voire ruraux, en passant par la banlieue.

« On commence avec Limoilou, car c’est notre laboratoire, notre quartier chouchou, mais il va y avoir des suites. »

On retrouve le sondage en ligne sur le site web de Votepour.ca au https://votepour.ca/limoilouclimat/

Lire aussi :

La pandémie aggrave les barrières d’accès au numérique et aux technologies