Le Pieu : un atelier d'impression autonome à Limoilou | 7 juillet 2022 | Article par Thomas Verret

Les artistes de la relève de Québec auront bientôt un endroit pour imprimer à faible coût des fanzines, des affiches, des revues ou encore des livres.

Crédit photo: courtoisie

Le Pieu : un atelier d'impression autonome à Limoilou

Un atelier d'impression autonome, Le Pieu, verra le jour à l'automne, à Limoilou. Cet espace communautaire de création s'adresse principalement aux jeunes artistes de Québec. Il sera localisé au coin de la 2e Avenue et de la 2e Rue.

Des machines spécialisées fabriqueront des fanzines, des affiches, des revues et des livres. Les membres pourront apprendre à se servir de ces équipements pour produire leurs ouvrages. Leur utilisation se fera au prix coûtant. Une contribution volontaire sera encouragée.

Le Pieu sera un lieu d'échanges et de partage de savoirs. Son nom fait référence au manque de points d'ancrages pour se rassembler et créer.

Cet endroit stimulant favorisera l'émergence de nouveaux talents. Il contribuera à la réalisation de projets émanant de la relève artistique locale.

Démocratiser l'accès à l'impression

Le projet a été initié par le collectif La Fatigue, un ensemble de créateurs de fanzines. Le collectif féministe Le Bestiaire, qui se distingue par sa non-mixité, s'est joint à l'initiative.

Les deux collectifs de création unissent leurs forces dans un but commun. Ils veulent remédier au manque de ressources en matière d'autoédition indépendante, à Québec.

Publicité

Habituellement, les moyens de production sont onéreux. L'idée est de les rendre accessibles. L'atelier est une alternative aux grandes entreprises commerciales qui coûtent la peau des fesses.

« Notre but est de démocratiser l'accès à l'impression », explique Lou du collectif Le Bestiaire.

Imprimer ses œuvres est une opportunité de diffusion, poursuit Lou.

« Ça permet aux gens de voir ce que tu fais. Vu que c'est super cher, personne n'a cette opportunité. C'est ce que notre local offrira. Les gens veulent un lieu comme ça. »

Un intérêt palpable

Lou se base sur le succès de la campagne de sociofinancement organisée sur La Ruche. Le projet a été entièrement financé grâce à des dons. En seulement 43 jours, l'objectif a été atteint. Plus de 19 000 $ ont été amassés. Le Fonds Mille et UN doublera ce montant.

L'argent couvre la location du local et l'achat de l'équipement d'impression et de reliure, dont un risographe, la pièce maîtresse de l'atelier. Ce duplicateur permet d'imprimer des documents, avec un rendu professionnel et un impact environnemental réduit.

Le Pieu s'autofinancera. Différents moyens sont considérés. Des abonnements membres, selon la capacité de chacun, des contrats d'impression ainsi que des cours d'impression et de fabrication de livres, sont des sources de revenus envisagées.

Les préparatifs vont bon train

En ce moment, des travaux ont lieu pour adopter le local aux besoins du projet. L'acquisition du matériel se fera au cours de l'été. L'ouverture est prévue en septembre.

Pour plus de détails, consultez la page Facebook de l'atelier d'impression Le Pieu.

Lire aussi :

Une campagne de sociofinancement pour faire rayonner l'art de la poterie