L’effet Guy Lafleur sur la ville de Québec

Automne 1969. J'étudie (un grand mot) au Cégep Limoilou. Comme la plupart des ados et jeunes adultes, les sportifs nous inspirent, particulièrement ceux qui savent soulever les foules. Quelques années plus tôt, dans le cadre du Tournoi pee wee de Québec, on avait apprécié les prouesses d'un gamin originaire de Thurso : Guy Lafleur.

L’effet Guy Lafleur sur la ville de Québec | 22 avril 2022 | Article par Christian Lemelin

Crédit photo: Jean Gagnon - Wikipédia

Automne 1969. J’étudie (un grand mot) au Cégep Limoilou. Comme la plupart des ados et jeunes adultes, les sportifs nous inspirent, particulièrement ceux qui savent soulever les foules. Quelques années plus tôt, dans le cadre du Tournoi pee wee de Québec, on avait apprécié les prouesses d’un gamin originaire de Thurso : Guy Lafleur.

On se souvenait de lui et on voulait voir où il en était rendu, jusqu’où il amènerait sa nouvelle équipe, les Remparts de Québec. L’année précédente, Guy Lafleur avait porté, pour une troisième année, les couleurs des As junior, laissant entrevoir les aptitudes exceptionnelles – 50 buts, 60 aides – qui étaient en train d’éclore, d’exploser.

Retour à 1969

La saison est encore jeune, l’impact Lafleur commence à se faire sentir, mais on peut encore, facilement, avoir un siège dans les loges, pas trop loin de l’action.

Les matches se suivent et, de plus en plus, on sent qu’il se passe des choses, Lafleur et ses comparses font des ravages. Même en désavantage numérique de deux hommes, Maurice Filion n’hésite pas, en pareilles circonstances, à désigner Lafleur et un certain Jacques Richard, pour contenir les ardeurs adverses. Souvent, c’étaient les « ardeurs adverses » qui écopaient!

Plus la saison avance, plus les buts et les victoires s’accumulent. Les Remparts deviennent l’attraction numéro un de la ville. Plus les gens s’entassent dans les gradins, plus il est difficile de se trouver un bon siège, dans les « rouges ». Le Colisée compte environ 10 000 sièges à l’époque, mais régulièrement, on dépasse les limites. Les gens s’assoient dans les marches ou restent debout, dans les allées derrière chaque section.

Imaginez la scène : il est permis de fumer dans les lieux publics. Un nuage de boucane flotte dans les hauteurs de l’amphithéatre. Mais tout le monde est heureux, tout le monde réagit et chante à l’unisson quand l’organiste-maison y va de ces airs qui rallient les foules.

Au lendemain des matches que j’avais vus, je racontais à mon père, au petit déjeuner, jusqu’à quel point le phénomène Lafleur semait la frénésie dans les gradins. Et dans les médias. Cette frénésie, elle a duré deux saisons. Deux campagnes au cours desquelles Guy Lafleur a marqué 233 buts et récolté 379 points. Deux campagnes au cours dsquelles Guy Lafleur a conquis les amateurs de la ville de Québec avant, les années suivantes, de ravir l’ensemble des Québécois.

Oeuvre hommage à Guy Lafleur
Oeuvre hommage à Guy Lafleur par Guillaume Tardif à place Jean-Béliveau
Crédit photo: Ville de Québec

Si, au début des années 70, j’ai entrepris une carrière de journaliste sportif, je le dois, entre autres, à ce grand joueur de hockey, à ce gentilhomme que fut Guy Lafleur.

Un de mes premiers reportages, d’ailleurs, fut une entrevue avec lui, chez sa logeuse du boulevard Benoit-XV, à quelques jours de son départ pour Montréal, en 1971. Il s’était même donné la peine de revêtir des vêtements d’entrainement, pour une photo sur vélo stationnaire. Photo que je n’ai malheureusement pas en ma possession car l’éditeur (Sport Équipe) ne me l’a jamais retournée.

Publicité

Bref, comme bien d’autres, aujourd’hui, je salue, remercie et pleure le départ d’un grand, un très grand, Guy Lafleur.

Mise à jour : 23 avril

Suivant la publication initiale du 22 avril, la photo de 1971 a été retrouvée, ainsi que d’autres archives.

Lire aussi :

Guy Lafleur et Réal Cloutier s’installent à place Jean-Béliveau

Les maquettes des oeuvres hommages à Guy Lafleur et Réal Cloutier se dévoilent

Guy Lafleur : souvenir de Limoilou…

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.