Gala Accroche-cœur : coup de pouce majeur à l’organisme Au trait d’union

Le 17e Gala Accroche-cœur a eu lieu le 15 mai au Palais Montcalm. Tenu en collaboration avec la Fondation Accroche-Cœur et l'organisme Au trait d’union Québec, il a permis de récolter 108 000$ pour soutenir la cause de la persévérance scolaire.

Gala Accroche-cœur : coup de pouce majeur à l’organisme Au trait d’union | 24 mai 2022 | Article par Julie Rheaume

Le dernier Gala Accroche-cœur, tenu le 15 mai, a permis d'amasser 108 000$. On reconnaît Jean-Michel Anctil (à gauche), l'animateur radiophonique Claude Bernatchez (avant-dernier, à droite) et l'humoriste Sébastien Ouellet (à droite).

Crédit photo: Gracieuseté

Le 17e Gala Accroche-cœur a eu lieu le 15 mai au Palais Montcalm. Tenu en collaboration avec la Fondation Accroche-Cœur et l’organisme Au trait d’union Québec, il a permis de récolter 108 000$ pour soutenir la cause de la persévérance scolaire.

Jean-Michel Anctil et Sébastien Ouellet étaient les hôtes de cette soirée qui a réuni Laurent Paquin, Mario Jean, P-A Méthot, Marthe Laverdière, Silvi Tourigny, Daniel Grenier, Jessica Chartrand et Mégane Brouillard. L’événement a rallié un public de plus de 900 personnes.

Les Caisses Desjardins de Charlesbourg et de Limoilou assumaient de nouveau la coprésidence d’honneur du Gala en tant que partenaires majeurs de l’événement.

La somme récoltée par la Fondation Accroche-cœur lors de cette soirée-bénéfice va contribuer à assurer la pérennité d’Au trait d’union Québec et lui permettra de continuer d’offrir des services essentiels dans la Capitale-Nationale.

Au trait d’union : le développement des compétences

Au trait d’union Québec a comme mission de développer les compétences personnelles, sociales et académiques chez les jeunes âgés entre 12 à 30 ans à la recherche d’un but à réaliser.

L’organisme offre plusieurs services afin d’atteindre ses objectifs : du soutien scolaire, de l’aide à l’orientation professionnelle, du suivi individuel avec un(e) intervenant(e) au plan personnel, social et scolaire, des repas, des collations, des ateliers thématiques, des activités sportives, des activités artistiques, des ateliers d’orientation personnelle, scolaire et professionnelle et de l’aide personnalisée, entre autres.

À la suite d’une observation faite auprès des jeunes de la rue, Gilles Huot, directeur général d’un organisme communautaire de Québec, constate que ces derniers ont tous un point commun, ils sont peu scolarisés. En collaboration avec une intervenante sociale, une conseillère en orientation et l’humoriste Jean-Michel Anctil, il ouvre une première maison, en août 1998, dans le quartier St-Pie X. D’abord appelée Maison Jean-Michel Anctil, la ressource a changé son nom pour celui de Au trait d’union Québec une dizaine d’année après sa fondation.

Limoilou

Au trait d’union Québec a pignon sur rue au 9340, boulevard Henri-Bourassa, à Charlesbourg, mais aussi à Limoilou. En raison des besoins grandissants de sa jeune clientèle, l’organisme compte désormais un deuxième point de services situé au 1833, 26e Rue.

En octobre 2021, Monlimoilou avait d’ailleurs visité ce nouvel espace.

Publicité

Lire aussi :

Au Trait d’Union : une nouvelle maison contre le décrochage scolaire

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir