Grande-Hermine : un plan de bonification pour le parc-école

L’école de la Grande-Hermine veut bonifier son parc-école. La directrice de l’établissement primaire du Vieux-Limoilou Sonia Doucet et Thomas Ouellon, du comité de parents impliqués dans le projet, ont présenté le plan d'aménagement mercredi soir à l’assemblée du conseil de quartier.

Grande-Hermine : un plan de bonification pour le parc-école | 19 mai 2022 | Article par Suzie Genest

Crédit photo: Jean Cazes

L’école de la Grande-Hermine veut bonifier son parc-école. La directrice de l’établissement primaire du Vieux-Limoilou Sonia Doucet et Thomas Ouellon, du comité de parents impliqués dans le projet, ont présenté le plan d’aménagement mercredi soir à l’assemblée du conseil de quartier.

À l’école de la Grande-Hermine comme dans les municipalités, on songe à l’acceptabilité sociale et à la participation publique. Le projet d’aménagement est passé par un processus consultatif, qui a notamment impliqué les élèves du conseil étudiant, ont expliqué les deux porte-parole.

Après l’idéation, la table à dessin, la consultation, l’évaluation des contraintes, coûts et échéanciers, des démarches se sont mises en branle pour financer le projet. C’est pour l’une de celles-ci que les porte-parole venaient sollicite un un appui du conseil de quartier du Vieux-Limoilou. Ils soumettront une demande à la Ville de Québec, qui dispose d’un programme pour l’aménagement des parcs-écoles.

De la présentation de la situation actuelle, on retient que le sol du parc-école de la Grande-Hermine est de plus en plus endommagé. Sa « zone à bouette qui fait office de terrain de soccer » et ses zones de poussières entravent les activités sportives et jeux des élèves.

Plan de bonfication du parc-école de l'école de la Grande-Hermine
Plan de bonfication du parc-école de l’école de la Grande-Hermine
Crédit photo: Gracieuseté - école de la Grande-Hermine

Onze éléments d’aménagement

Le projet de réaménagement se décline en 11 éléments. Il y aura un terrain de soccer synthétique (1). On y trouvera des filets de protection (2) pour les ballons, qui ne fuiront plus vers les véhicules en marche sur la 1re Avenue ou le boulevard Benoit-XV.

Il y aura aussi une butte multi-usage (3) avec enrochement et végétalisation. Du haut de celle-ci, on pourra orchestrer des activités d’animation avec toute l’école. On y glissera hiver comme été, une glissoire y sera installée. Pour aménager cette butte, on souhaite utiliser la terre provenant de l’excavation pour l’aménagement du terrain de soccer.

Une piste de course asphaltée (4) de 55 mètres prendra place derrière la butte, là où l’on trouve présentement une zone de poussière de pierre.

Pour les plus petits, le jeu de basketball est actuellement hors d’atteinte. Un module de lancer de ballons (5) multi-ballons leur facilitera les choses.

On souhaite planter sur le terrain « beaucoup de végétaux pour contrer ilots de chaleur » (6). Et « pour favoriser déplacements actifs », un trottoir central nord-sud (7) sera également aménagé. On ajoutera aussi quelques balançoires (8) et une zone de repos et d’ombre (9), avec pergola.

Publicité

Des modules de jeux naturels formeront une aire de jeu actif et symbolique (10) pour les tout-petits. Enfin, un anneau de glace (11) l’hiver complète le plan.

Une réalisation « d’un coup ou en phases » d’ici 2023

L’ensemble du projet d’aménagement de parc-école à l’école de la Grande-Hermine est évalué à 325 000 $. L’issue des démarches de financement déterminera si l’établissement sera « capable [de tout faire ] d’un coup ou en phases », a illustré Thomas Ouellon. Selon lui, certains postes de dépenses pourront être optimisés, et des appuis distincts pourraient être obtenus pour la végétalisation. Il songe aux ressources de Nature Québec, aux programmes de la Ville de Québec pour soutenir le verdissement.

Actuellement, le projet dispose de 75 000 $ si on additionne les apports de l’école, du Centre de services scolaires de la Capitale, de la Caisse Desjardins de Limoilou (qui offre aussi un appui en infrastructure, pour la pergola), et une contribution de l’entreprise Exfo à travers le Grand Défi Pierre Lavoie.

Une demande a été déposée au ministère de l’Éducation, pour 50 000 $. Le programme visé permet de faire une nouvelle demande chaque année, a précisé Sonia Doucet. Lorsqu’un financement est accordé dans le cadre de ce programme, il s’assortit d’un montant du Centre de services scolaire de la Capitale, a-t-elle ajouté. Enfin, une demande pour un appui de 100 000 $ sera déposé prochainement à la Ville de Québec.

L’école de la Grande-Hermine vise un achèvement de ces aménagements en 2023. Il pourrait être possible d’amorcer certains travaux dès l’été 2022. Tout dépend bien sûr des disponibilités des entrepreneurs en cette saison riche en chantiers. D’ici la fin 2022, l’établissement complétera les demandes de soumission en cours ainsi que le montage financier.

Lire aussi :

Nom d’une trottinette! Un baptême de participation publique réussi

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.