Jackie Smith propose une enveloppe pour le logement social | 17 novembre 2022 | Article par Thomas Verret

La conseillère de Limoilou et cheffe de Transition Québec suggère de diriger les nouvelles sommes obtenues de la taxe de mutation vers le logement social.

Crédit photo: Transition Québec

Jackie Smith propose une enveloppe pour le logement social

Jackie Smith suggère de diriger les nouveaux revenus de la taxe de bienvenue de la Ville de Québec vers le logement social.

Cette dernière lance ainsi l'idée de créer une enveloppe municipale annuelle de 8 M$ générée à partir des nouvelles sommes obtenues de la taxe de mutation.

Une réponse à la crise du logement

Le 4 novembre, la Ville de Québec a annoncé l'ajout de trois tranches d'imposition sur les droits de mutation. En effet, la Municipalité haussera bientôt la taxe de bienvenue sur les propriétés vendues à plus de 500 000 $. Ce règlement entrera en vigueur dès son adoption prévue au prochain conseil municipal.

D'une part, Mme Smith accueille favorablement les nouveaux droits perçus par la Ville.

« Ces nouvelles sommes qui viendront augmenter nos ressources financières sont une excellente nouvelle et on doit aller de l’avant », estime-t-elle.

En revanche, elle dénote un aspect important à ne pas négliger.

Publicité

« En discutant avec les acteurs présents sur le marché immobilier, on découvre des angles morts », nuance-t-elle dans un communiqué.

Selon ses dires, des organismes sans but lucratif verront leurs projets de logements communautaires à faible coût impactés.

« En pleine crise du logement social, il faut une solution pour encourager ces projets d’envergure », croit la conseillère de Limoilou.

Une mesure simple et efficace, selon Jackie Smith

À ses yeux, la solution qu'elle met de l'avant est à la fois simple et efficace. De cette façon, l'objectif d’augmenter les ressources de la Municipalité et celui de faciliter l’accessibilité à des logements à prix modique ne se feront pas concurrence, dit-elle.

« Je ne souhaite pas qu’on complique les choses au niveau administratif en proposant des exemptions sujettes à interprétation. Je propose plutôt que les nouveaux fonds disponibles soient tous dirigés vers une enveloppe dédiée au logement social et communautaire », précise la cheffe de Transition Québec.

L'impact positif sur la capacité de générer de nouveaux logements pour les personnes à faible revenu serait majeure, considère-t-elle.

« Grappiller un peu de change à ceux qui en ont les moyens pour faire toute la différence chez les moins fortunés, c’est reprendre le principe de Robin des bois », résume Jackie Smith.

Plus tôt cette semaine, Mme Smith a aussi abordé la question du logement social dans une récente entrevue-bilan accordée à Monlimoilou.

À lire aussi :

Du développement immobilier qui soulève des questions