Des jeunes bienveillants à l’école Saint-Fidèle

Les élèves de troisième année de l'école primaire Saint-Fidèle ont le cœur sur la main. Ces derniers ont choisi de s'investir dans une collecte de fonds au profit du Centre de pédiatrie sociale de Québec. En quelques semaines seulement, ils ont amassé 2 248 $ pour les enfants en situation de vulnérabilité. Cette somme représente une année complète de services pour un enfant issu d'une famille dans le besoin.

Des jeunes bienveillants à l’école Saint-Fidèle | 17 mai 2022 | Article par Thomas Verret

Les élèves de troisième année vendent des boutures de plantes pour soutenir la mission du Centre de pédiatrie sociale de Québec.

Crédit photo: gracieuseté

Les élèves de troisième année de l’école primaire Saint-Fidèle ont le cœur sur la main. Ces derniers ont choisi de s’investir dans une collecte de fonds au profit du Centre de pédiatrie sociale de Québec. En quelques semaines seulement, ils ont amassé 2 248 $ pour les enfants en situation de vulnérabilité. Cette somme représente une année complète de services pour un enfant issu d’une famille dans le besoin.

Pour amasser cette cagnotte, les 42 élèves des classes de Catherine Villeneuve et Chantale Fortin ont joué les entrepreneurs.

Ainsi, les enfants de 8-9 ans ont entretenu des boutures de plantes et fabriqué des baumes à main faits maison, qu’ils ont ensuite vendus aux gens de leur entourage.

Un succès fulgurant

À ce jour, ils ont vendu plus d’une centaine de plantes, et les 70 baumes à main ont tous trouvé preneur.

Le montant récolté jusqu’à présent a été dévoilé, vendredi dernier, lors de l’événement virtuel Mamans Urbaines & Confettis.

« C’est au-delà de nos attentes », indique l’enseignante Catherine Villeneuve.

Les jeunes ont travaillé très fort pour arriver à ce résultat.

En fait, les élèves se sont impliqués à différents niveaux. Ils ont mis la main à la pâte dans toutes les étapes de ce projet entrepreneurial : de sa conception au marketing, en passant par les communications, la recherche de clients, la vente et la comptabilité.

Les deux professeures sont fières de voir leurs élèves poser ce geste de générosité et de solidarité envers les personnes moins bien nanties.

Publicité

« Les enfants sont bienveillants et pensent aux autres. C’est vraiment une belle implication de leur part », souligne Mme Villeneuve.

Le projet se poursuit

Et ce n’est pas fini! Le projet fonctionne tellement bien qu’il va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Les mini-entrepreneurs limoulois de l’école Saint-Fidèle se réjouissent évidemment de la tournure heureuse des événements.

« Les jeunes sont fiers d’eux, c’est de toute beauté de les voir aller », mentionne Catherine Villeneuve.

« Ça vient les chercher, car c’est du concret. Ça les amène à se donner au maximum », poursuit-elle.

« Les enfants sont tellement contents de travailler au magasin qu’on a décidé de poursuivre le projet. On a vraiment le goût de continuer! »

La poursuite du projet fait assurément le bonheur du Centre de pédiatrie sociale de Québec.

Le fils du directeur général de l’organisme fréquente d’ailleurs la classe de Catherine Villeneuve. Jean-Christophe Nicolas est donc à même de constater la bonté humaine des enfants, leur esprit d’entraide communautaire et les impacts positifs du projet dans leur vie.

« Les jeunes sont motivés et impliqués. C’est beau à voir! », affirme-t-il à son tour.

« En toute honnêteté, je ne pensais jamais que leur projet allait prendre autant d’ampleur, et que le montant récolté allait être aussi important. Si on fait la moyenne, c’est un montant pratiquement de 50 $ par jeune qui a été amassé. C’est quand même assez impressionnant, et c’est tout à leur honneur. »

Sensibiliser les jeunes à leur milieu

La participation des élèves de l’école Saint-Fidèle permet également de les sensibiliser à la réalité du milieu dans lequel ils vivent.

« On souhaite que les enfants soient conscients de la réalité autour d’eux », explique le DG de l’organisme basé sur la 1re Avenue, à Limoilou.

Des besoins grandissants

Grâce aux divers moyens de financement, la quatrième édition de l’événement Mamans Urbaines & Confettis a finalement permis de récolter la somme totale de 16 430 $.

Chaque sou compte, car la clientèle du Centre de pédiatrie sociale de Québec s’agrandit d’année en année, malheureusement.

« Les besoins sont très grands », met en lumière M. Nicolas.

« On accompagne 400 enfants annuellement. Et on reçoit environ 125 nouvelles demandes de référencement par année », précise-t-il.

« Dans le contexte de la pandémie, on a remarqué que le nombre d’interventions a augmenté d’environ 50 % au cours des deux dernières années. C’est énorme. »

Les gens qui veulent soutenir la mission du Centre de pédiatrie sociale de Québec peuvent faire des dons en ligne : https://pediatriesocialequebec.org/simpliquer-et-faire-un-don/#dons

Mais surtout, ils peuvent toujours le faire de la plus belle des façons, soit en achetant les produits ultra locaux des élèves de troisième année de l’école Saint-Fidèle. Des boutures de plantes, des baumes à main et des cubes Rubik aux couleurs du Centre de pédiatrie sociale de Québec sont toujours en vente au profit de l’organisme.

Lire aussi :

La science accessible à tous à l’école des Jeunes-du-Monde

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.