Limoilou dans les années 1970 : la ruelle près de l’ancien poste à feu no 10

La série Limoilou dans les années 1970 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources. Nous nous penchons aujourd'hui sur l'une des nombreuses ruelles qui caractérisent la trame urbaine du Vieux-Limoilou.

Limoilou dans les années 1970 : la ruelle près de l’ancien poste à feu no 10 | 4 septembre 2022 | Article par Jean Cazes

Une ruelle du Vieux-Limoilou en 1976.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

La série Limoilou dans les années 1970 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives de diverses sources. Nous nous penchons aujourd’hui sur l’une des nombreuses ruelles qui caractérisent la trame urbaine du Vieux-Limoilou.

Immortalisée le 7 septembre 1976, la photo à la une est tirée d’un négatif représentant une ruelle dans Limoilou, près du poste à feu de la 5e Rue (description des Archives de la Ville de Québec).

La photo actuelle dans la galerie en fin d’article date du 30 août 2022. Cette vue en direction sud-ouest souligne, en arrière-plan, la tour de l’ancienne caserne. Elle servait alors au séchage des boyaux à incendie.

Future « Ruelle verte »?

Dans un coin stratégique de la 6e Rue face à la place Limouloise, l’entrée de cette ruelle conserve son aspect rustique. Plusieurs autres ruelles dans le Vieux-Limoilou ont pu récemment profiter d’une appropriation citoyenne pour les végétaliser et y créer des îlots de fraîcheur. Ces aménagements ont bénéficié d’un programme d’aide financière de la Ville de Québec. Cependant, la question de la propriété des ruelles peut poser des embûches aux citoyen.ne.s.

On peut citer à titre d’exemples d’aménagements récents les ruelles des Oiseaux de passage, de la mare aux Canards et des Escargots. Ces deux dernières ont fait rayonner le talent de l’artiste limoulois d’origine mexicaine Juan Manuel Velazquez Lopez, alias « Shout Gtns ».

Soir d’inauguration de la Caserne 5. 26 octobre 2017.
Crédit photo: Jean Cazes

Pour revenir au poste à feu no 5, le Répertoire du patrimoine bâti de la Ville de Québec  rappelle que l’édifice emblématique du Vieux-Limoilou a été inauguré en 1910. Cette caserne est une œuvre de l’architecte Georges-Émile Tanguay inspirée du style Second Empire.

Cinq ans après sa fermeture en 1992, le bâtiment a été transformé en centre d’art et de culture en 1997. L’Autre Caserne y a opéré jusqu’en 2004. Reconvertie une seconde fois en 2017 en espaces de coworking, la caserne de la 5e Rue accueille depuis une vingtaine de PME.

Vous avez, vous aussi, des projets en vue pour le verdissement de nos ruelles? N’hésitez pas à en parler sur notre page Facebook!

Lire aussi :

Limoilou dans les années 1970 : Guy Lafleur fait ses adieux à sa logeuse, Éva Baribeau

Publicité

Les ruelles, enfants illégitimes de la Ville

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir