Des paniers surprises pour contrer le gaspillage | 19 juillet 2022 | Article par Thomas Verret

Depuis son adhésion à l'application Too Good To Go, la Maison Smith a vendu pas moins de 144 paniers surprises. La nourriture qu'on retrouve à l'intérieur est issue à 100 % de ses invendus.

Crédit photo: Thomas Verret

Des paniers surprises pour contrer le gaspillage

La Maison Smith lutte contre le gaspillage alimentaire. L'adhésion à l'application Too Good To Go est son plus récent effort face à cet enjeu de société. Cette action concrète permet à l'entreprise de liquider ses invendus pour éviter de les envoyer à la poubelle.  

Too Good to Go connecte les consommateurs aux surplus des commerces locaux. Ses utilisateurs sont mis en relation avec des boulangeries, des cafés, des épiceries et d'autres professionnels du secteur alimentaire. Les invendus sont vendus au tiers du prix sous forme de paniers surprises.

Des débuts prometteurs

En mars, la Maison Smith a introduit cette pratique à sa succursale de Limoilou. Depuis mai, les paniers sont aussi offerts à la boutique de Montcalm.

En moins de quatre mois, les chiffres sont convaincants. 144 paniers ont été vendus par la Maison Smith.

Ce succès est une « agréable surprise » aux yeux de la directrice de l'établissement, Mathilde Plante St-Arnaud.

« Pour un début, on considère que c’est vraiment pertinent. »

Publicité

Elle ajoute que l'intérêt de la clientèle envers l'application est palpable. Durant la même période, 63 000 vues ont été répertoriées et 868 personnes ont enregistré la Maison Smith dans leurs favoris.

« Quand on fait des publications, nous-mêmes, sur nos réseaux, les gens veulent qu’on offre le service dans nos autres succursales. C’est concluant comme partenariat. »

Mme Plante St-Arnaud sent que la population embarque à pieds joints dans le mouvement contre le gaspillage alimentaire.

Des rabais avantageux

Les consommateurs font aussi de bonnes aubaines. Dans le contexte actuel de l'inflation et de la hausse du coût de la vie, les prix des aliments ont littéralement explosé. L'application Too Good To Go est un moyen pour les gens de changer leurs habitudes de consommation.

Les paniers de la Maison Smith sont composés principalement de viennoiseries, de croissants et de sandwichs.

« La nourriture est issue à 100 % de nos invendus », précise Mathilde Plante St-Arnaud.

L'entreprise a déterminé un prix de vente à 5,99 $, bien en deçà de la valeur du marché, qui se situe entre 19 et 21 $.

« Avec la hausse des prix des aliments dans les épiceries, c’est un bel ajout d’avoir accès à des rabais de cet importance », souligne la directrice de la Maison Smith.

8 000 repas sauvés à Québec

D'origine danoise, Too Good To Go est un nouveau joueur au Canada. Cette application mobile est arrivée au pays, il y a 11 mois.

Elle est présente à Québec depuis mars seulement. 8 000 repas ont déjà été sauvés dans la Vieille-Capitale. Les boulangeries, les pâtisseries et les marchands de fruits et de légumes sont les principaux secteurs représentés.

Nicolas Dot, spécialiste en marketing et communications chez Too Good To Go, estime qu'il s'agit d'un excellent départ.

« C’est un chiffre très fort. »

L'application est née du constat que 40 % de la nourriture dans le monde est gaspillée. Le Québec n'échappe pas à ce constat alarmant. Une récente étude menée par Léger révèle que 51 % des Québécois jettent de la nourriture à la poubelle.

En revanche, d'autres chiffres de ce même sondage sont encourageants. Dans une proportion de 71 %, les répondants indiquent vouloir modifier leurs habitudes de consommation, particulièrement en lien avec le gaspillage.

Toujours selon Nicolas Dot, Too Good To Go est « un moyen simple et efficace de changer les choses ». Ce dernier estime également que l'incitatif économique est important, à un moment où tout coûte cher.

« Too Good To Go est un levier facile pour bouger au niveau individuel et avoir un impact collectif énorme. »

À la lumière de ces statistiques, la prise de conscience est présente, les efforts se multiplient. Néanmoins, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour éviter le gaspillage alimentaire dans la Belle Province.

Des efforts bonifiés

La nouvelle initiative de la Maison Smith est complémentaire à ses actions déployées dans le passé pour réduire le gaspillage alimentaire. L’entreprise cherchait activement des solutions pour étendre ses efforts. Le partenariat avec l'application Too Good To Go est naturel.

« Comme on avait un but commun, on a mis ça en place et ça donne de bons résultats », se réjouit Mathilde Plante St-Arnaud.

À la Maison Smith, la lutte contre le gaspillage s’articule autour de quatre actions, dont la formation du personnel. Une série de formations a été mise en place, pour transmettre l’information aux équipes de travail des différentes succursales.

« Nos gérants doivent s’assurer de faire de bonnes commandes et d'anticiper les bonnes quantités », explique Mme Plante St-Arnaud.

Malgré le bon vouloir des employés et de la direction, des pertes survenaient encore. Il y a plusieurs années, la Maison Smith a donc ajouté un pouding au pain à son menu. Ce dessert copieux, avec du sirop d’érable, est concocté à partir de viennoiseries invendues. La recette donne une seconde vie à ces aliments.

Au fil du temps, l'entreprise s’est également liée à différents organismes en sécurité alimentaire, dont le Pivot, à Beauport. Elle leur offre gracieusement des produits avec des dates d’expiration, comme des laits végétaux.

Et les efforts de la Maison Smith pour lutter contre le gaspillage ne sont pas terminés, confirme Mathilde Plante St-Arnaud.

Après tout, c'est un combat de tous les instants, une lutte à finir.

Lire aussi :

Une appli anti-gaspillage alimentaire débarque à Québec

En savoir plus sur...