Un programme « télétravail » à la Société des Cafés | 31 janvier 2022 | Article par Elizabeth Jean-Allard

Crédit photo: Société des Cafés

Un programme « télétravail » à la Société des Cafés

La Société des Cafés, située dans les quartiers Limoilou et Montcalm, lance un programme d’allocation café télétravail pour entreprises. Karine Lesage et Jonathan Parent, copropriétaires du commerce de vente de cafés de spécialité, ont misé sur l’écoute de leur clientèle pour développer leurs offres. Une tentative pour répondre à une demande croissante : la soif de café des travailleurs.

Largement accepté comme stimulant à la productivité, « le café est un élément qui fait souvent partie de l’entreprise », explique M Parent. Aussi, il a remarqué une hausse des ventes auprès des travailleurs quand le travail à la maison redevenait la norme. Semblable à une contribution allouée pour l’ergonomie de travail, l’allocation café représente un montant déterminé par l’employeur pour que ses employés aient accès à des produits spécifiques à leurs besoins. En s’inscrivant, l’entreprise profite d’un rabais sur le volume qui bénéficie aussi aux salariés.

Le budget par mois est décidé au préalable par l’employeur, et les travailleurs n’ont qu’à se connecter sur le site internet de la Société des Cafés avec le code d’entreprise pour choisir leurs cafés. De plus, ceux qui le désirent pourront effectuer leur sélection dans une des deux boutiques de la Société des Cafés, et même excéder le montant prévu en déboursant la différence. Les clients ont ainsi l’option de ramasser leurs produits ou de les faire livrer.

Une stratégie organique

« On n’est pas une entreprise qui fait une grosse étude de marché avant de lancer quelque chose, parce que la meilleure étude de marché, c’est celle que tu fais sur le terrain », précise Mme Lesage. Une stratégie qui semble porter fruit : en moins d’un an et demi d’existence, l’entreprise a déjà deux succursales et trois offres commerciales à son actif.

Un processus commercial qualifié d’itératif par les spécialistes de la boisson chaude : l'écoute des besoins de la clientèle et des modifications en fonction des commentaires. Ces entrepreneurs profitent de l’« énorme bouche-à-oreille naturel » du quartier Limoilou pour faire connaître leurs produits. Pour eux, l’adhésion à leur programme d’allocation café télétravail va émerger avant tout des employés.

« Par la suite, c’est d’automatiser. Plus on rend ça simple, plus les entreprises vont embarquer. […] Pour nous, ce n’est pas tellement le volume [qui importe]. Ce programme est aussi une suite logique de notre volonté de démocratiser le café de spécialité. Si on peut faciliter l'accès en entreprise, c'est un pas de plus pour amener le savoir-faire d'ici dans les maisons », précise Karine Lesage, copropriétaire de La Société des Cafés.

Un premier programme pour l’année 2022, qui semble déjà attiser la curiosité de plusieurs aux dires des commerçants de café. D’autres projets sont dans les cartes pour les prochains mois afin d’enrichir l’offre de La Société des Cafés.

Publicité

À lire aussi :

La Société des cafés investit le Vieux-Limoilou

La Société des Cafés ouvre une succursale sur Cartier

 

En savoir plus sur...