P’tits pas : un regard poétique sur l’intimité de la maternité

C'est dans le cadre champêtre du Domaine Maizerets qu'a eu lieu jeudi le lancement du recueil de poésie P'tits pas, de l'autrice et photographe Marilou Villeneuve-Last.

<em>P’tits pas</em> : un regard poétique sur l’intimité de la maternité | 30 août 2022 | Article par Jean Cazes

Marilou Villeneuve-Las, autrice, Francine Cyr, directrice générale du Pavois, et Jean-Sébastien Hodgson, responsable de la lecture des manuscrits. 25 août 2022.

Crédit photo: Stéphane Fortier

C’est dans le cadre champêtre du Domaine Maizerets qu’a eu lieu jeudi le lancement du recueil de poésie P’tits pas, de l’autrice et photographe Marilou Villeneuve-Last.

Publié par les Éditions L’Hybride, l’une des quatre entreprises d’économie sociale du Pavois, P’tits pas est le premier recueil de poésie de Marilou Villeneuve-Last.

« Divisé en trois parties, Mater, Materre et Matière, ce recueil prend racine dans l’intimité de la maternité, pour s’étendre sur l’existence qui y est abordée comme un voyage nous immergeant dans les défis de la vie moderne. »
– Préface de P’tits pas

La résidente du quartier Saint-Sauveur a été demi finaliste du Prix de poésie Radio-Canada en 2018.

Touchante exploration au cœur de l’humanité

Marilou lisant un passage de son recueil devant un petit public
Marilou Villeneuve-Last lit un passage de son recueil lors du lancement
Crédit photo: Jean Cazes

En introduction du 5 à 7 de lancement, Jean-Sébastien Hodgson, responsable de la lecture des manuscrits, et Francine Cyr, directrice générale du Pavois, ont pris la parole. Ils ont parlé de l’écriture et de la trame de fond du recueil, qui ont séduit le comité de lecture de leur maison d’édition. L’autrice conjugue l’amour inconditionnel d’une mère au quotidien, dans une perspective humaniste, avec la nature et les voyages.

« C’est toujours un cadeau d’accompagner et de publier des auteurs de talents », a insisté la directrice.

Après sa lecture de passages de son recueil, l’autrice nous a confié l’avoir soumis à plusieurs maisons d’édition. Elles avaient toutes des atomes crochus avec son style d’écriture et ses thèmes de prédilection…

« Et c’est L’Hybride qui m’a choisie! On a signé en 2020. […] Je me considère vraiment chanceuse. J’ai eu un coup de cœur en apprenant que sa mission reposait sur la santé mentale, une cause qui me touche vraiment beaucoup. […] Ça fait donc deux ans qu’on travaille ensemble.

Ça m’a confirmé que j’avais produit quelque chose de précieux qui méritait d’être partagé, sur un sujet pas assez discuté. On parle beaucoup de l’amour en poésie, mais peu d’écrivains s’étendent sur le thème de la maternité, à l’exception par exemple d’Anne-Marie Desmeules que je connais bien. […] Cette forme d’amour que je vis va évoluer. Il y a aura d’autres choses à raconter, et mon prochain recueil est déjà réservé pour L’Hybride. »

Publicité

De même, Marilou Villeneuve-Last a tenu à résumer, dans la préface de son P’tits pas, la symbolique de l’ensō de la couverture. Cet autre produit de sa créativité est « dérangé dans sa course par un autre cercle, auquel il finit par se lier ». Les deux entités « représentent bien la mère et son enfant, à la fois uniques et unis ».

P’tits pas est disponible au coût de 17,95 $ au Pavois. et dans quelques librairies indépendantes.

Lire aussi :

Murmures poétiques: des confessions et un acte d’amour

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir