Sur les toits de la grande place : émouvante représentation des finissants de l’École de cirque

EN IMAGES|Mercredi soir avait lieu la première du traditionnel spectacle annuel des finissants de l'École de cirque de Québec. Il s'agissait en quelque sorte de l'amorce d'une série d'événements culturels qui animeront Limoilou d'ici dimanche, incluant d'autres activités circassiennes.

<em>Sur les toits de la grande place</em> : émouvante représentation des finissants de l’École de cirque | 2 juin 2022 | Article par Jean Cazes

Ovation pour les finissants en vedette dans le spectacle Sur les toits de la grande place.

Crédit photo: Robin Pueyo, École de cirque de Québec.

EN IMAGES|Mercredi soir avait lieu la première du traditionnel spectacle annuel des finissants de l’École de cirque de Québec. Il s’agissait en quelque sorte de l’amorce d’une série d’événements culturels qui animeront Limoilou d’ici dimanche, incluant d’autres activités circassiennes.

Sur les toits de la grande place est présenté par l’École de cirque de Québec dans le cadre de l’événement annuel Festival Jours de cirque qui se déroule jusqu’au 5 juin. Les représentations ont lieu dans une salle enfin remplie à pleine capacité, après la limite de spectateurs imposée par la pandémie. Déjà hier, l’organisation confirmait que tous les billets pour les trois autres représentations avaient trouvé preneurs.

La place publique comme lieu d’inspiration

Sur les toits de la grande place s’ajoute aux réalisations de la metteuse en scène Geneviève Kérouac. Graduée de l’École de Cirque en 2000, sa feuille de route est solidement garnie depuis qu’elle a débuté sa carrière au Cirque Éos, maîtrisant l’art clownesque, les sangles et le losange aérien.

Avant le spectacle, Geneviève a expliqué pourquoi elle aimait regrouper, dans ses mises en scène, une communauté en un lieu que ses différents personnages animent au quotidien.

« C’est comme ça dans tous les spectacles que je monte. Pour celui-ci, j’avais envie de m’inspirer de l’École elle-même, une ancienne église. Donc, j’ai choisi d’y recréer une grande place publique, comme on peut en voir dans une ville comme en France. On y retrouve ainsi des personnages qui évoluent dans cette place : la vendeuse de journaux, le boulanger… Et ça donne l’inspiration pour chacun des numéros. […]

En plus des 16 finissants, une vingtaine d’autres artistes de la première année donnent leur coup de main, sans oublier les  concepteurs pour les costumes, les décors et l’éclairage », a précisé la conseillère artistique à l’École de cirque de Québec. Elle se consacre par ailleurs à la danse swing! »

« Choyée par la musique ambiante et fascinée par les différents tableaux »

Sur les toits de la grande place :

Publicité

« Sur les toits de la grande place encore endormie travaille déjà celui qui nettoie ses cheminées : artères principales qui mènent aux cœurs des foyers.
Et dans ces foyers, du matin au soir, on y vit, on y travaille.
On y étudie, on s’y réfugie.
On y joue, on y pleure.
On y vole, on s’envole.
Et on y revient, toujours.
Chaque jour, chaque soir, chaque nuit, jusqu’au matin. »

« Je suis agréablement surprise. Ce spectacle de cirque va au-delà de mes attentes! », a confié notre collaboratrice de Monsaintsauveur Carole Beausoleil, invitée au spectacle.

« Et pourquoi? Intégrés dans une histoire, comme une pièce de théâtre, les numéros de cirque sont doublement attrayants (roue allemande, tissus aériens, cordes, mât chinois, équilibre, jonglerie, manipulation de bâtons…) Ils se sont enchaînés les uns aux autres. Je me suis sentie vibrante durant la performance des artistes; amusée par la mimique des acteurs; émue, choyée par la musique ambiante et fascinée par les différents tableaux, comme les multiples poses sur la bicyclette “avec Paulette”, la chorale, le bistro, et les autres. »

Le spectacle annuel des finissants de l'École de cirque de Québec. Le 1er juin 2022.
Toute la troupe incluant les figurants de 1ère année en première rangée. Une ovation finale aussi bien méritée !
Crédit photo: Jean Cazes

Le retour des traditions…

Cette année, le Festival Jours de cirque s’inscrit dans le retour du Grand Bazar du Vieux-Limoilou, en plus de se déployer, comme le veut la tradition, dans les espaces de l’École et sur la 2e Avenue. Et sur le parvis, on ramènera entre autres ce weekend des ateliers d’initiation gratuits.

Après Sur les toits de la grande place jusqu’à samedi, suivra enfin ce dimanche celui du programme Cirque Études secondaires.

Revoir l’édition 2021 :

Les Jours de cirque : c’est reparti jusqu’au 6 juin!

À lire aussi :

Des petits nouveaux au Grand Bazar du Vieux-Limoilou

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.