Un trio d'amis monte la compagnie d'improvisation La Chaumière | 4 mai 2022 | Article par Viktoria Miojevic

Sur scène, Nicolas et Gabriel s'inspirent de leur public pour créer ensemble des spectacles qui « réchauffent le coeur ».

Crédit photo: Gracieuseté La Chaumière

Un trio d'amis monte la compagnie d'improvisation La Chaumière

Les voisins et amis limoulois Nicolas Drolet, Gabriel Arteau et Jean-Michel Girouard ont créé un nouvel organisme culturel d’improvisation : La Chaumière. Entre cours d’improvisation et spectacles innovants, le cofondateur Gabriel Arteau raconte les coulisses du projet et leur passion commune pour l’improvisation.

Publicité

La Chaumière est une nouvelle compagnie d’improvisation qui a pour but de rendre accessible et de promouvoir toutes les formes d’improvisation qui peuvent exister. « Le match d’impro est très populaire, c’est quelque chose qu’on apprécie au Québec, mais il y a tellement d’autres manière d’en faire! C’était important de permettre aux autres pratiques d’exister à Québec », raconte le cofondateur de l’OBNL et sociologue, Gabriel Arteau.

Une histoire d'amitié

C’est autour d’une bière entre les trois amis que s’est développé le projet. Gabriel Arteau débutait l’impro il y a 15 ans, au secondaire. « À vrai dire, Nicolas Drolet a été mon premier coach d’improvisation à mon école secondaire. On est restés très proches », se souvient Gabriel.

La Chaumière
Nicolas et Gabriel, les co-fondateurs, se connaissent depuis plus de quinze ans.
Crédit photo: Gracieuseté La Chaumière

Depuis maintenant huit mois, La Chaumière fait tourner des spectacles au format long qui s’inspirent des histoires du public. « Ça permet de raconter des histoires différemment, avec des histoires plus profondes, plus complexes, une autre forme d’humour ». Comédien et improvisateur, Jean-Michel Girouard s’est lui aussi engagé dans ce projet.

« Les trois, on était des passionnés de l’impro et on a la même passion sur la manière de dépasser nos limites. (…) On voulait se donner un défi et permettre à d’autres de mettre le pied dedans », lance Gabriel Arteau.

Le thème commun de La Chaumière est d’avoir et d’être un espace « chaleureux et accueillant » pour tout le monde, précise le cofondateur. L’objectif est notamment d’accueillir des novices avec de la formation. « En ce moment, il y a des gens qui viennent clore une formation de sept semaines et ils peuvent maintenant se lancer pour un 30 minutes d’impro. » Gabriel Arteau insiste sur le fait que La Chaumière souhaite offrir cette occasion de mettre ses « bottes dans le bain » et découvrir le monde de l’impro.

Plusieurs spectacles

Ce mercredi 4 mai, à L'Anti Bar & Spectacle, La Chaumière veut revenir à l’essence du match d’impro, « ce que c’était à la fin des années 70 ». La coupe Québec est en quelque sorte « une lettre d’amour aux matchs d’impro au Québec ». Cette soirée de compétition placera La Chaumière en challenger des ligues présentes depuis plus de 40 ans dans la région de Québec.

Le spectacle rassemblera des « vieilles règles », arbitres, demandes de l’arbitre, compétition spectaculaire et beaucoup d’humour, confie Gabriel Arteau. Ce serait donc l’occasion de découvrir quelle est la meilleure équipe d’impro de Québec.

«  Il y a quelque chose de magique d’être dans le moment de création avec le public. C’est quelque chose de très intime qui se passe dans l’improvisation comme si le moment appartenait autant au spectateur qu’au créateur. C’est arrivé. Ça se finit cette même soirée là et on ne le reverra plus jamais. Encore plus dans les formats d’impro ou on sollicite le public car sans eux : ça n’aurait pas pu exister. »

À la Maison pour la danse, c’est « Vox populi » qui sera joué le 25 juin par La Chaumière. Gabriel Arteau le décrit comme très épuré entre musique, impro et artistes sur scène. Quelque 70 places sont disponibles. Sans trop en dire pour laisser la découverte en salle, la première partie du spectacle est dédiée au public, qui influencera fortement la suite de la soirée. Par exemple, lors d’un précédent spectacle, le public avait imposé la catastrophe avec pour thème le 3e lien raconte le cofondateur.

« On ne sait pas plus que le public où on va s’en aller. Il y a quelque chose de magique quand on trouve quelque chose qui nous fait rire. »

En plus de ces deux évènements, le spectacle « Les Colocs » a lieu une fois par mois à la Source de la Martinière dans Limoilou. Les formations se poursuivent à la Charpente des Fauves, un organisme de théâtre de Saint-Roch.

Le 13 mai 2022 aura lieu la soirée d’ouverture officielle qui accueillera les amis du milieu de l’impro et les médias de Québec. Il sera possible d’y découvrir des extraits des spectacles ainsi que la programmation complète.

Des informations complémentaires sur la compagnie sont disponibles sur la page Facebook de La Chaumière et le site web.

Lire aussi :

Des étoiles dans les yeux à l'école des Jeunes-du-Monde