4e Avenue Est : une piste cyclable plus sécuritaire dès juin

Le mois prochain, la Ville de Québec réaménagera le lien cyclable de la 4e Avenue Est, sur une distance de deux kilomètres, entre la 22e et la 52e Rue.

4e Avenue Est : une piste cyclable plus sécuritaire dès juin | 10 mai 2023 | Article par Thomas Verret

Pas facile de traverser à l’angle de la 4e Avenue Est et de la rue des Peupliers. La Ville de Québec garde un œil averti sur cette intersection sensible.

Crédit photo: Thomas Verret

Le mois prochain, la Ville de Québec réaménagera le lien cyclable de la 4e Avenue Est, sur une distance de deux kilomètres, entre la 22e et la 52e Rue.

Il s’agit de l’un des trois projets prévus en 2023 pour améliorer le réseau cyclable municipal. Celui-ci a fait l’objet d’une présentation par vidéoconférence, mardi soir.

Apaisement de la circulation

Les travaux prévoient notamment d’élargir les pistes, de part et d’autre de la 4e Avenue Est. De plus, la Ville ajoutera des zone tampons avec des bollards de protection.

« Ces balises viennent renforcer le sentiment de séparation des usagers, et le confort et la sécurité des cyclistes », a résumé l’architecte-paysagiste Karine Chalifoux.

La voie carrossable conservera une voie dans chaque direction. Entre chacune d’elles, on y ajoutera aussi une zone tampon par du marquage jaune au sol.

« L’effet visuel pour un automobiliste, c’est d’avoir une voie rétrécie. Et ça apaise d’autant la vitesse de circulation », a expliqué Mme Chalifoux.

Bref, la Ville n’interviendra que sur la chaussée cette année. Ainsi, « les trottoirs ne seront pas touchés, ne seront pas refaits », a-t-elle précisé.

« On vient essentiellement faire du marquage et ajouter des balises. »

En outre, la municipalité révisera le phasage et le minutage des feux de circulation des intersections de la rue des Peupliers, près de l’école Saint-Albert-le-Grand, de la 41e Rue, au sud de l’autoroute 40, et de la 46e Rue, au nord.

Publicité

Ces mesures visent à assurer la fluidité de la circulation et donner le temps nécessaire aux traversées piétonnes.

De plus, à certaines intersections, il y aura désormais des interdictions de virage à droite.

Enfin, le passage piétonnier vers le parc Gérard-Marchand sera réaménagé.

« Plusieurs de ces interventions répondent à des demandes du Conseil de quartier de Lairet, entre autres », a souligné Karine Chalifoux.

Stationnements

On appréhende aussi des impacts en ce qui a trait aux stationnements sur la 4e Avenue Est. En ce moment, ce tronçon comporte 147 espaces, dont 126 entre la 22e et la 47e Rue.

Il est actuellement interdit de s’y stationner entre le 1er mai et le 31 octobre, lorsque la piste cyclable est active. Puisque celle-ci sera maintenant déneigée à l’année, cette interdiction de stationnement s’appliquera en tout temps.

« Il y aura un changement de réglementation pour ce secteur », a spécifié Mme Chalifoux.

Pour leur part, les 21 espaces de stationnement en parallèle, entre la 47e Rue et la 5e Avenue, seront conservés.

« Après le réaménagement, il restera 20 de ces espaces, […] pour des raisons de visibilité à certaines intersections, pour s’assurer qu’un véhicule stationné n’empêtre pas la vision d’un automobiliste qui voudrait tourner et qui a besoin de voir un cycliste qui arrive. »

Le taux moyen d’occupation sur la 4e Avenue Est est de 9 %, selon des données recueillies à l’hiver. L’artère est également croisée par plusieurs rues transversales où le stationnement est possible. La Ville ne prévoit donc aucune mesure d’atténuation dans le secteur.

« Par contre, on veut vous rassurer. On va suivre et documenter la mise à niveau du lien cyclable. Il y a des visites qui vont être faites, des mesures qui vont être prises, tempère Mme Chalifoux. On va être à l’écoute aussi des commentaires qui pourraient entrer dans les différentes demandes citoyennes. On a des solutions pour pouvoir s’ajuster aux besoins, si on constate une problématique dans le futur. »

Autres impacts

Tous les trajets d’autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC), qui circulent sur la 4e Avenue Est, se poursuivront. La Ville travaille également avec le Service de transport adapté de la Capitale (STAC) pour maintenir la prestation de services dans le secteur.

Des effets se feront finalement sentir sur le déneigement. La municipalité doit veiller à ce que ses équipes puissent travailler de façon efficace.

« Les voies cyclables doivent être suffisamment larges pour que l’équipement et la machinerie puissent circuler », a mis en lumière Karine Chalifoux.

Vers un corridor Vélo cité?

D’ailleurs, la Ville envisage de faire de cette artère un corridor Vélo cité.

« La 4e Avenue Est fait partie des différents scénarios analysés pour devenir un corridor Vélo cité entre Limoilou et Charlesbourg », a révélé Mme Chalifoux.

En été, une moyenne de quelque 300 cyclistes empruntent quotidiennement la 4e Avenue Est. La municipalité estime que son plein potentiel est de 3 000 cyclistes par jour. Questionné à ce sujet, l’ingénieur et chef d’équipe du Service du transport et de la mobilité intelligente, Jérôme Nadeau, a cependant mis les choses en perspective.

« Ces chiffres ne seront pas atteints dans les premières années. »

Tout de même, la mise à niveau du lien cyclable de la 4e Avenue Esr constitue « la première étape vers d’autres améliorations qui seront apportées dans les années à venir », a conclu M. Nadeau.

Toute la documentation du projet se retrouve sur le site de la Ville de Québec. Jusqu’au 16 mai, les personnes intéressées peuvent remplir un questionnaire en ligne sur le lien cyclable de la 4e Avenue Est.

Lire aussi :

34 nouvelles stations àVélo pour 2023

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir