Bouillonnement d’idées pour réimaginer la friche de la 41e Rue

Une soixantaine de personnes étaient réunies au Centre communautaire Marchand jeudi soir, afin d’imaginer l’avenir des terrains en friche qui délimitent les quartiers Lairet (Limoilou) et Saint-Rodrigue (Charlesbourg).

Bouillonnement d’idées pour réimaginer la friche de la 41e Rue | 31 mars 2023 | Article par Simon Bélanger

Crédit photo: Thomas Verret

Une soixantaine de personnes étaient réunies au Centre communautaire Marchand jeudi soir, afin d’imaginer l’avenir des terrains en friche qui délimitent les quartiers Lairet (Limoilou) et Saint-Rodrigue (Charlesbourg).

La soirée était consacrée à la réflexion autour des terrains en friche situés le long de la 41e Rue, de part et d’autre de la 1re Avenue. L’atelier participatif se tenait dans le cadre de l’élaboration de la Vision d’aménagement pour le secteur de la 1re Avenue.

Ces terrains, autrefois propriété d’Hydro-Québec, ont été achetés par la Ville de Québec en 2022. Les pylônes qui s’y trouvaient ont été démantelés en 2018 et les lignes à haute tension sont maintenant enfouies. Les terrains sont d’une longueur de 2 kilomètres et d’une largeur de 60 mètres.

Pour la Ville de Québec, ces terrains représentent un potentiel de requalification, qui permettrait de renforcer les liens entre les quartiers Lairet et Saint-Rodrigue. C’est aussi l’occasion de répondre à des besoins en habitation, en verdissement, en loisirs et en services de proximité.

« Tout est encore vert, donc tout est encore possible », a souligné Marie-Pierre Boucher, membre du comité exécutif responsable de la planification de l’aménagement du territoire.

Après une mise en contexte du projet par des représentant.e.s de la Ville, les citoyen.ne.s présent.e.s ont échangé leurs idées pour quatre différents secteurs.

Friche Ouest

Le premier atelier visait spécifiquement la section de la friche située à l’ouest de la 1re Avenue. Dans ce secteur, les aménagements pourraient être temporaires, puisque le Réseau de transport de la Capitale (RTC) aura possiblement des besoins pour le secteur.

Rappelons que le projet de tramway devait initialement se rendre jusqu’à ce secteur. Lors de sa mission en Scandinavie, le maire de Québec Bruno Marchand a réitéré son désir de lancer une deuxième phase au développement du réseau de transport, qui viserait notamment Charlesbourg.

Une idée populaire qui est ressortie pendant la soirée est le déploiement d’un corridor vert, qui relierait toute la friche, d’ouest en est. Celui-ci permettrait la pratique du vélo et de la marche, mais pourrait aussi laisser la place à la pratique du ski de fond ou du patin en hiver.

Publicité

Un parc canin, un terrain de pétanque et des modules de jeux pour les enfants de 18 mois à 5 ans figurent aussi parmi les suggestions pour ce secteur, où les installations de loisirs sont assez rares.

Une équipe a aussi suggéré une pépinière, pour répondre aux besoins de réduire les îlots de chaleur et d’augmenter la canopée. L’indice de canopée 2020 est à 22 % dans Lairet et à 17 % dans Saint-Rodrigue. La Ville souhaite grimper à 25 % pour ces quartiers en 2025. Si le RTC devait réquisitionner l’espace, les arbres seraient simplement replantés ailleurs.

Les idées fusaient de plusieurs tables au centre communautaire Marchand.
Crédit photo: Simon Bélanger

Friche Est

Un deuxième atelier visait spécifiquement la friche située à l’est de la 1re Avenue. Si les aménagements du côté ouest pourraient être temporaires, ceux du côté est doivent être plus permanents, puisque des projets d’habitation sont prévus.

La mixité dans les logements a été particulièrement populaire. Plusieurs équipes ont suggéré que c’était l’emplacement idéal pour que la Ville s’implique dans le développement de logements sociaux. Les logements intergénérationnels sont aussi sortis des réflexions, tout comme les toitures végétalisées.

L’idée d’installer des commerces de proximité au rez-de-chaussée a aussi été évoquée.

La présence d’espaces verts et l’agrandissement des jardins communautaires étaient populaires des deux côtés de la friche.

Plusieurs équipes ont aussi plaidé pour que cet endroit soit un lieu de rassemblement et de rencontres citoyennes et devienne un véritable milieu de vie.

Une équipe a proposé un corridor de biodiversité et des parcs urbains résilients pour la section est de la friche.
Crédit photo: Simon Bélanger

Galeries Charlesbourg

Un dernier atelier d’échanges tournait plutôt autour du projet de requalification des Galeries Charlesbourg et sur la 41e Rue.

Le centre commercial a été racheté en 2019 par Trudel Alliance, qui souhaite le transformer en milieu de vie attrayant et dynamique. Des projets de logements sur le stationnement actuel sont d’ailleurs dans les cartons de l’entreprise.

Le zonage permet actuellement la construction d’immeubles de six étages. Les participant.e.s à l’atelier ont plaidé pour une volumétrie graduelle dans la taille des bâtiments, pour faire en sorte que les immeubles les plus hauts soient les plus près de l’autoroute Félix-Leclerc.

Certaines équipes ont évoqué le besoin de rendre les commerces davantage accessibles de l’extérieur, pour ne pas avoir à circuler par le mail.

Des équipes ont proposé des installations de loisirs, pour des activités sportives, culturelles ou communautaires. Maison de la culture, cinéma et maison des jeunes ont émergé parmi les réflexions.

41e Rue

Le troisième atelier portait également sur les aménagements à privilégier autour de la 41e Rue. La sécurité a ici été au cœur des échanges. Plusieurs équipes ont exprimé le besoin de créer une piste cyclable, en plus de rappeler qu’il n’y avait pas de trottoir du côté de la friche ouest.

Pour développer encore davantage le lien entre les deux quartiers, une équipe a proposé une passerelle qui relierait la friche est aux Galeries Charlesbourg.

Prochaines étapes

Avant de concrétiser la Vision d’aménagement pour le secteur de la 1re Avenue, il reste encore quelques étapes.

Jusqu’au 17 avril, un questionnaire en ligne est disponible sur le site de la Ville, afin de soumettre des suggestions de projets.

Uneboîte à idées est aussi mise à la disposition des citoyen.ne.s, afin de soumettre des idées de noms à donner au projet.

Ensuite, un atelier de co-création est prévu dans les prochaines semaines. Il sera spécifiquement consacré à la requalification des Galeries Charlesbourg.

Une vision préliminaire de la Vision d’aménagement doit être dévoilée en 2023 et faire l’objet d’une consultation d’ici la fin de l’année.

La version finale devrait être présentée au début de 2024, année de la mise en œuvre du projet.

Lire aussi :

La Ville dévoile le réaménagement de la rue Curé-Couture

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.