Doléances citoyennes contre le déneigement dans Lairet

Des résidents du quartier Lairet en ont contre les pratiques « cavalières » de déneigement de la Ville de Québec cet hiver.

Doléances citoyennes contre le déneigement dans Lairet | 9 février 2023 | Article par Thomas Verret

Le sujet du déneigement s’est invité au Conseil de quartier.

Crédit photo: Archives (Jean Cazes)

Des résidents du quartier Lairet en ont contre les pratiques « cavalières » de déneigement de la Ville de Québec cet hiver.

Mercredi soir, Guy Brochu s’est présenté à l’assemblée du Conseil de quartier de Lairet pour exprimer son mécontentement.

« Je fais partie des citoyens de la rue Colombière Est qui ont eu de la neige soufflée directement sur leur terrain », a-t-il mis en contexte.

Beaucoup d’aînés résident dans le secteur. Certaines personnes âgées ont même dû demander de l’aide pour déneiger des accès. M. Brochu juge la situation inacceptable.

Le jardin communautaire Sapinière-Dorion aspergé de neige

Guy Brochu rapporte aussi que des déneigeurs de la Ville ont jeté de la neige sur les arbustes du jardin communautaire Sapinière-Dorion.

« Je vous laisse deviner ce que ça va laisser comme trace au printemps. »

Bref, des dommages et des impacts financiers pourraient en résulter. Si tel est le cas, l’homme se demande qui va payer la note au bout du compte.

Frustrations

M. Brochu dénonce surtout l’absence de communication auprès des citoyen·ne·s concernant les nouvelles pratiques en matière de déneigement, à Québec.

« On n’a pas été avisé dans les changements du transport de la neige », considère-t-il.

Publicité

Depuis de nombreuses années, l’homme renouvèle son permis de déneigement. Cela lui permet de déposer de la neige en bordure de la voie publique avant le passage des équipes d’entretien. Il trouve ainsi frustrant de voir la Municipalité rejeter de la neige sale sur son terrain, alors qu’il paie pour un permis.

Un autre résident de la rue Colombière Est, Jacques Latulippe, s’est vidé le cœur relativement aux agissements de la Ville. Il ne se rappelle pas d’avoir observé pareille situation, lui qui détient un permis de déneigement depuis 1966.

« Quand t’as un permis pis qu’on jette de la neige sur mon terrain pis qu’on me dit ensuite que c’est correct de faire ça, moi, je n’ai pas digéré ça », peste M. Latulippe, également administrateur sur le Conseil de quartier de Lairet.

Environnement

Enfin, Guy Brochu estime que les équipes d’entretien hivernal doivent être plus responsables dans leur façon de travailler. Ce dernier observe régulièrement des « opérations inutiles ».

« J’ai une grande préoccupation quant aux émissions de gaz à effet de serre », a-t-il pris soin d’ajouter en conclusion.

Selon lui, la Ville doit montrer l’exemple aux citoyens. Comme quoi on ne peut pas déneiger n’importe quand, n’importe comment.

D’ailleurs, ces citoyens de Lairet n’apprécient guère que la Municipalité procède aux opérations de déneigement « en plein jour » dans leur quartier.

Claude Villeneuve tend l’oreille

De son côté, le conseiller municipal du district de Maizerets-Lairet s’est montré à l’écoute. Claude Villeneuve s’engage à faire un suivi auprès des instances municipales concernées.

« Je vais transmettre vos doléances », a-t-il promis.

M. Villeneuve a finalement invité Guy Brochu à communiquer avec le 311 pour transmettre une plainte de manière officielle.

Lire aussi :

Nouveau déneigement communautaire en Basse-Ville

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir