Emprises – espaces urbain : un nouvel OBNL pour le verdissement dans Limoilou

Faible indice de canopée, mauvaise qualité de l’air, présence de plusieurs îlots de chaleur… Toutes ces raisons ont mené à la naissance d’Emprises - espaces urbain, un nouvel organisme de Limoilou impliqué dans le reboisement des secteurs urbanisés.

Emprises – espaces urbain : un nouvel OBNL pour le verdissement dans Limoilou | 7 juin 2023 | Article par Simon Bélanger

Mathieu Caron et Olivier Meyer, d’Emprises – Espaces urbain, plantent un catalpa, le 13e et dernier arbre d’un projet de verdissement réalisé sur le terrain de Mères et monde.

Crédit photo: Simon Bélanger

Faible indice de canopée, mauvaise qualité de l’air, présence de plusieurs îlots de chaleur… Toutes ces raisons ont mené à la naissance d’Emprises – espaces urbain, un nouvel organisme de Limoilou impliqué dans le reboisement des secteurs urbanisés.

Les revendications citoyennes et les analyses scientifiques produites dans les dernières années arrivent au même constat : Limoilou représente un quartier prioritaire pour le verdissement et l’augmentation de la canopée.

C’est ce qui a d’ailleurs rassemblé Raymond Poirier et Mathieu Caron, respectivement président du conseil d’administration et directeur général d’Emprises – espaces urbain.

« Notre objectif, c’est d’accélérer et d’intensifier le verdissement dans les quartiers centraux, dans les quartiers de Limoilou. [Ce sont] les quartiers les plus vulnérables sur le plan de la pollution atmosphérique, sur le plan des îlots de chaleur, sur le plan de la santé publique », explique Raymond Poirier, également président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou.

100 arbres en 2023

L’organisme à but non lucratif (OBNL) Emprises – espaces urbain souhaite devenir un outil privilégié pour la population de Limoilou.

Il veut s’inscrire en complémentarité avec les initiatives de verdissement, qu’elles viennent de la Ville de Québec ou d’ailleurs.

« La Ville a estimé dernièrement que jusqu’à 75% des sites où c’est possible de planter dans nos quartiers, ce sont des sites non municipaux », précise Mathieu Caron, directeur général.

Il croit donc pouvoir donner un coup de main à tous ceux qui souhaitent participer à l’effort de verdissement de leur quartier : particuliers, entreprises, organismes, écoles, etc.

Les efforts sont d’abord concentrés dans le Vieux-Limoilou, mais l’organisme souhaite déjà commencer à planter des arbres du côté de Lairet et Maizerets l’an prochain. Différents conseils de quartier de Limoilou sont représentés sur le conseil d’administration, tout comme la Ruche Vanier.

Publicité

Emprises – espaces urbains vise d’ailleurs le quartier Vanier. À plus long terme, l’OBNL pourrait aussi participer au verdissement dans les quartiers Saint-Roch et Saint-Sauveur, en collaboration avec différents partenaires.

Vieux-Limoilou

Dans le Vieux-Limoilou, une centaine d’arbres seront plantés d’ici l’automne, pour lancer la première phase du projet.

Déjà, des arbres ont été plantés dans le secteur de la ruelle HanTée et de la ruelle des Oiseaux de passage. Lors d’une conférence de presse le 7 juin, les médias étaient conviés sur le terrain de l’organisme Mères et monde, qui acceptait de participer au projet pilote.

13 nouveaux arbres se trouvent maintenant sur le terrain de ce centre communautaire et résidentiel consacré aux jeunes mères.

Pour Diane Thibault, la coordonnatrice générale de Mères et monde, « le match a été naturel ».

« On a travaillé le projet ensemble, ça s’est fait naturellement. Ça a été facile. Il y a une volonté d’intégrer les personnes chez qui ils font la plantation. […] Lundi, il y a un petit gars de 6 ans qui a fait toute la journée avec Olivier [Meyer, chargé de projet en verdissement] et Mathieu. Ils l’ont intégré, lui ont parlé de la sécurité [et ont expliqué] comment on plante les arbres », se réjouit Mme Thibault.

Elle espère déjà une deuxième phase au projet.

Mélèze, épinettes de Norvège, catalpa, chêne à gros fruits : toutes ces essences d’arbres sont au cœur du nouvel îlot de fraîcheur. Emprises – espaces urbains souhaitait donner de la place à des feuillus, comme à des conifères.

13 arbres se sont déjà ajoutés sur le terrain de Mères et monde, dans le Vieux-Limoilou.
Crédit photo: Simon Bélanger

L’équipe d’Emprises – espaces urbain plantera bientôt de nouveaux arbres sur l’îlot des Capucins. La Ville procède actuellement à des travaux préparatoires pour le tramway dans ce secteur.

« Ça a été un très bel effort collaboratif, avec la Ville de Québec, pour que la petite forêt urbaine qu’on installe sur l’ilot des Capucins soit complémentaire avec [ses] arbres d’alignement », explique M. Caron.

Budget

L’OBNL opère un budget d’environ 200 000$ pour sa première année. Grâce à à son fonds écoresponsable, la caisse Desjardins de Limoilou finance l’OBNL à hauteur de 60 000$.  Cet argent contribue à la cartographie, la requalification et la plantation.

« C’était vraiment un projet pour lequel on ne pouvait pas dire non. C’est un projet qui représente bien les besoins de la communauté », souligne Andrée-Anne Verret, coordonnatrice communications et vie associative à la Caisse Desjardins de Limoilou.

Le collectif Canopée représente aussi un partenaire important. Cet autre OBNL reçoit du financement de la Ville de Québec.

Des fonds proviennent également du programme de préparation à l’investissement et du chantier d’économie sociale du gouvernement fédéral.

Implication citoyenne

La population peut déjà soumettre des idées d’endroits à verdir, soit sur son terrain ou ailleurs.

Les gens intéressées à faire du bénévolat peuvent aussi donner leur nom pour faire partie des Défricheurs, le nom donné à la brigade citoyenne.

Pour toutes les informations sur le projet : https://emprises.ca/

Lire aussi:

Engrenage part à la quête de parcelles privées rarissimes

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir