Juan Manuel : hommage à un muraliste chouchou de Limoilou

Attaché·e·s à l'artiste Juan Manuel Velázquez López, alias « Shout Gtns », et à son oeuvre, des citoyennes et citoyens ont organisé une rencontre en son honneur jeudi dernier chez Brasseur local. L'événement visait à immortaliser leur attachement à l'artiste mexicain. Cela, à deux jours de son retour, qu'il envisage temporaire, dans son pays natal.

Juan Manuel : hommage à un muraliste chouchou de Limoilou | 4 avril 2023 | Article par Jean Cazes

Des rencontres et des échanges qui ont profondément touché notre artiste d’adoption… 30 mars 2023.

Crédit photo: Jean Cazes

Attaché·e·s à l’artiste Juan Manuel Velázquez López, alias « Shout Gtns », et à son oeuvre, des citoyennes et citoyens ont organisé une rencontre en son honneur jeudi dernier chez Brasseur local. L’événement visait à immortaliser leur attachement à l’artiste mexicain. Cela, à deux jours de son retour, qu’il envisage temporaire, dans son pays natal.

En présence du député Sol Zanetti, une trentaine de proches et d’amis de Juan Manuel ont  répondu à l’invitation du groupe Facebook Limoilou : notre quartier, le meilleur de tous! Pour l’occasion, la microbrasserie de la 1re Avenue affichait plusieurs de ses tableaux et sculptures. Ces oeuvres complètent ses célèbres murales qui colorent son quartier d’adoption.

Le mur de tôle de la ruelle des Escargots métamorphosé grâce au talent de Juan Manuel. 18 mai 2021,.
Crédit photo: Jean Cazes

Pour les uns, l’as de la peinture urbaine en aérosol est un modèle d’intégration à notre culture québécoise. Il y a marié la sienne aux saveurs d’Amérique centrale. Pour les autres l’ayant croisé dans nos ruelles depuis six ans, « Shout Gtns » demeure une source d’inspiration et de ténacité.

En mai 2021, sa murale de la ruelle des Escargots avait particulièrement retenu l’attention de Monlimoilou. Pour notre reportage illustré de multiples œuvres, il s’était aussi livré sur son parcours de vie.

L’exposition éphémère de Juan Manuel.
Crédit photo: Jean Cazes

Ces derniers mois, la belle histoire de Juan Manuel a été assombrie par un imbroglio administratif. Celui-ci l’a contraint à retourner dans son pays, son permis de travail pour une entreprise du Port de Québec n’ayant pas été renouvelé à temps. L’erreur n’était pas la sienne ni celle de son employeur, comme il l’avait récemment exprimé sur les ondes de Noovo.

De belles complicités…

Une belle complicité entre l’artiste mexicain de Limoilou et Emmanuelle.
Crédit photo: Jean Cazes

Emmanuelle Décréau a accompagné ces huit derniers mois Juan Manuel dans ses démarches. Elle a aussi, au final de l’initiative citoyenne, organisé le rassemblement chez Brasseur local :

« J’ai pris note de la demande des internautes. Cette place, c’est notre spot pour nous deux, son endroit préféré juste à côté de chez lui. On a développé une belle complicité avec les propriétaires. Pour l’exposition, son plaisir, c’est de dessiner des sofas dans tous leurs états. Je vais récupérer qui restera pendant son absence pour éventuellement exposer ailleurs », a expliqué la Limouloise d’origine française, qui comprend bien les difficultés relatives à l’immigration.

Martine, Marthe et Juan Manuel.
Crédit photo: Jean Cazes

Martine et Marthe, les propriétaires d’une maison attenante à la ruelle Parminous, étaient du nombre à cette soirée reconnaissance.

« On voulait mettre en valeur notre mur en tôle par un artiste local. Nous avons approché Juan Manuel il y a deux ans. On lui a donné carte blanche. Il nous a fait un super travail dans notre cour privée, bien visible de la ruelle! », ont-elles témoigné.

Publicité

Ce n’est qu’un au revoir!

L’artiste au travail à la place Limouloise. 17 septembre 2021.
Crédit photo: Jean Cazes

À Monlimoilou, Juan Manuel Velázquez López a promis de garder contact par l’intermédiaire de sa page Facebook. Il restera fidèle au groupe Limoilou : notre quartier, le meilleur de tous! pendant son séjour d’un an au Mexique.

C’est à Mexico que notre ami passera les deux premiers mois, en compagnie de sa mère. Un contrat de murale est déjà conclu avec un résident québécois. Ensuite, d’ici à ce qu’une entreprise de Québec soit prête à l’embaucher en le parrainant pour son retour souhaité en avril 2024, Juan Manuel s’établira en Basse-Californie. Il s’y était fait remarquer comme artiste professionnel par ses sculptures et sa conception de chars allégoriques du carnaval de La Paz.

Des bons mots en guise de reconnaissance.

Vous voulez également témoigner de votre attachement à Juan Manuel Velázquez López, « Shout Gtns », et à son œuvre? N’hésitez pas à le faire sur notre page Facebook!

Lire aussi :

Des couleurs pour « prolonger l’été » à la place Limouloise

Les murales du Vieux-Limoilou à la carte

 

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.