Limoilou dans les années 1970 : Brousseau & Frères et China King, sur la 3e Avenue

La série Limoilou dans les années 1970 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources. Nous revenons ce dimanche sur l'évolution de la principale artère commerciale du Vieux-Limoilou, la 3e Avenue.

Limoilou dans les années 1970 : Brousseau & Frères et China King, sur la 3e Avenue | 16 avril 2023 | Article par Jean Cazes

La 3e Avenue près de la 6e Rue en 1972. Vue en direction ouest.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

La série Limoilou dans les années 1970 revisite le passé du quartier à travers des images d’archives tirées de diverses sources. Nous revenons ce dimanche sur l’évolution de la principale artère commerciale du Vieux-Limoilou, la 3e Avenue.

En date de 1972, la photo en vedette, provenant des Archives de la Ville de Québec, illustre d’une part la quincaillerie Brousseau & Frères, au 631, 3e Avenue. Cet instantané a d’abord retenu notre attention dans le groupe Facebook Souvenir retrouvé administré et enrichi par Michel Gallant, qui en a fait la description.

« Nous voyons au 633, 3e Avenue, son ancien voisin, le restaurant China King, fermé à cause d’un incendie, le 12 janvier 1972. »

La scène réactualisée date du 10 avril 2023. Sur cet emplacement depuis longtemps déserté, un nouvel immeuble à vocation mixte de trois étages devrait voir le jour entre le restaurant Les Fistons et la Librairie Morency, selon ce que rapportait Le Carrefour de Québec en mai 2022. On attend toujours la réalisation de ce projet, initialement prévu pour ce printemps, mais toujours affiché sur le site web de l’agence immobilière Cardinal.

Retour sur le sinistre

Une photo de la même époque illustrait la capsule historique Limoilou dans les années 1970 : incendie au China King publiée en mars 2018.

Le feu à l’étage supérieur qui avait endommagé le China King. 12 janvier 1972.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

On y faisait référence à un article du journal L’Action-Québec, en page 3, daté du 13 janvier 1972, soit au lendemain du sinistre ayant affecté les deux commerces du rez-de-chaussée. La cause? Un récipient de graisse oublié sur un poêle électrique dans l’appartement du dessus.

« L’édifice abritait […] aux étages supérieurs des logis, dont un seul était habité par la famille de M. J.-P. Leclerc, qui compte 10 enfants. […] Grâce au travail rapide des pompiers, des édifices voisins ont été épargnés de la destruction. Seuls les deux étages supérieurs de l’édifice concerné ont été ravagés par le feu alors que les postes de commerces du rez-de-chaussée ne subissaient que des dommages par l’eau et la fumée. »

Dans une autre capsule, on se demandait si en 1974, le China King avait repris ses activités.

Une vue en direction sud-est sur un segment de la 3e Avenue. 7 juillet 1974.
Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Une vérification dans l’Annuaire Marcotte de 1975 (avant-dernière année de publication) confirme que le restaurant opérait bel et bien. Cependant, « il semble acquis que le China King n’était plus en opération en 1982, selon un inventaire dressé pour cette même année dans le site lechinois.ca ».

Publicité

Archives de la Ville de Québec

De nombreuses images archivées de la Ville de Québec sont disponibles en ligne. On peut en faire la diffusion sans licence et sans frais en utilisant les vignettes estampées au logo de la Ville et en citant correctement les sources.

Vous avez des souvenirs à partager concernant ces deux commerces et l’incendie? Des explications, peut-être, à propos de la disparition de leur immeuble? N’hésitez pas à nous informer sur notre page Facebook!

Lire aussi :

Limoilou dans les années 1970 : après un blizzard printanier historique sur la 4e Avenue

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir