Marie-Claude Paré quitte la tête haute

Marie-Claude Paré quitte la Fondation du CHU de Québec avec le sentiment du devoir accompli.

Marie-Claude Paré quitte la tête haute | 29 novembre 2023 | Article par Thomas Verret

Marie-Claude Paré part de la Fondation du CHU de Québec, le 26 avril prochain.

Crédit photo: Fondation du CHU de Québec

Marie-Claude Paré quitte la Fondation du CHU de Québec avec le sentiment du devoir accompli.

« C’est aujourd’hui qu’il faut savoir partir », résume la principale intéressée.

Mme Paré a l’impression d’avoir amené la fondation à l’endroit où elle le voulait, à son arrivée en poste comme présidente et cheffe, il y a 8 ans.

« Je pense qu’on a fait un beau grand bout de chemin. Et c’était le moment pour moi encore d’aller voir un défi. »

« Dans Limoilou, il y a un très grand projet en construction », sur le boulevard Henri-Bourassa, dans le quartier Maizerets, un méga complexe hospitalier de 2,24G$.

Sans l’engagement financier de 60M$ de la Fondation du CHU de Québec pour 2030, « ce projet n’aurait pas vu le jour ».

« Pour moi, c’est une grande réalisation », confie Marie-Claude Paré.

À ce jour, la fondation a amassé 47M$ du 60M$, malgré une pandémie et un ralentissement économique important.

L’argent sert notamment à payer les équipements de haute technologie au centre intégré de cancérologie (CIC). Ce centre ambulatoire a ouvert en mai 2022.

Publicité

« C’est là où les gens vont pour leur traitement de radiothérapie, de chimiothérapie. Tout ce qui a rapport avec le cancer, c’est là ».

« Je dis toujours qu’on est là pour payer le plus, les choses que le gouvernement ne pourrait pas se payer », explique Mme Paré.

En construction présentement, il y a aussi le centre des soins critiques, auquel la fondation contribue. « C’est là qu’on retrouvera des chambres d’hôpital, des salles d’opération, l’urgence. Tous les soins critiques vont être là. »

Une portion de l’hôpital l’Enfant-Jésus sera aussi rénovée, avec le support de la fondation.

Cette dernière soutient également l’Hôpital du Saint-Sacrement, l’Hôpital Saint-François d’Assise, L’Hôtel Dieu, ainsi que le CHUL et le Centre-mère-enfant Soleil.

« On est très fiers d’être rendus à 47M$, mais surtout, nous, on est la fondation des cinq hôpitaux de Québec. Et on a réussi, malgré tout ça, à donner 9M$ au CHU de Québec. (…) Je suis pas mal fière de ça aussi. »

Mobilisation du milieu

Dans les derniènes années, la fondation a mobilisé les gens d’affaires et les donateurs individuels.

« L’équipe en place, de haut niveau, est investie. Des gens brillants, de qualité supérieur, ça fait une grande différence », avance Marie-Claude Paré.

D’ailleurs, « le nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec sera le plus grand CHU au Québec ».

Les spécialités, le nombre de chambres – des chambres individuelles – la qualité des aménagements, l’équipement technologique : « pour tout ça, on devrait être fiers à Québec d’avoir ça ».

« On va avoir un hôpital de qualité mondiale à Québec. Ça c’est vraiment quelque chose ! »

Les travaux doivent s’échelonner jusqu’en 2025.
Crédit photo: Photo Facebook (CSD Construction)

La valeur du personnel

Et les équipements, c’est pour aider les personnes qui travaillent dans les hôpitaux.

« Oui souvent on achète de l’équipement, mais c’est pour le patient, pour l’infirmière et le milieu hospitalier, pour que les gens soient mieux équipés, que leur travail soit plus facile, plus agréable, pour essayer de les garder ici également. Avec des équipements technologiques, ça fait en sorte aussi qu’on garde des médecins de haut niveau », de conclure Mme Paré.

Lire aussi :

Une vision pour les quartiers de la Canardière

La Ville de Québec dévoile aujourd'hui la version préliminaire de la vision d'aménageme[...]

Lire sur Monlimoilou

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.