Projet Résonance : des visites dansées pour se libérer

Le Papillon blanc offre de la danse contemporaine aux personnes âgées en fin de vie ou malades. Depuis 2013, pas moins de 900 visites dansées ont eu lieu.

Projet Résonance : des visites dansées pour se libérer | 27 janvier 2023 | Article par Thomas Verret

La compagnie Le Papillon blanc propose de la danse contemporaine aux aînés.

Crédit photo: Josiane Roberge

Le Papillon blanc offre de la danse contemporaine aux personnes âgées en fin de vie ou malades. Depuis 2013, pas moins de 900 visites dansées ont eu lieu.

L’organisme relance ces visites dansées en milieux de santé après une pause de près de trois ans en raison de la pandémie. Huit danseurs offriront 12 visites dansées en janvier et février 2023.

Des rencontres humaines qui font du bien

Le projet Résonance, c’est la rencontre entre une personne en perte d’autonomie et un danseur.

« Ce sont des artistes et non pas des thérapeutes », précise d’entrée de jeu Marie-Noëlle Goy.

L’échange artistique prend la forme d’une improvisation intuitive. Ce moment n’a rien de la performance ou du spectacle, « mais tout de la rencontre », explique la directrice du Papillon blanc danse. À son arrivée dans la chambre, le danseur prend en compte les états d’être et de corps de la personne, de même que son environnement immédiat.

« Le danseur se rend au chevet de la personne pour s’inspirer et faire une cocréation, indique Mme Goy. Puis, l’artiste collabore avec la personne pour créer un moment magique. »

Il y a dix ans, la chorégraphe et interprète de Québec a fondé sa compagnie. Elle a alors lancé les visites dansées. Sa démarche se base sur la présence de l’autre. Par ses mouvements, l’artiste crée un espace sensible et une conversation poétique. Une complicité se tisse avec la personne.

« C’est très intime, décrit Marie-Noëlle Goy. En fait, l’idée est d’entrer dans l’espace de la personne de manière délicate et de dialoguer avec le corps.»

Une démarche enrichissante

Inversement, les danseurs en retirent beaucoup également sur le plan humain et artistique, souligne-t-elle.

Publicité

Ainsi, la deuxième partie du projet Résonance est le retour en studio. Les artistes échangent ensemble sur ce qu’ils ont vécu. Une période de création s’en suit. De nouveaux mouvements en émergent.

« Ça va vraiment dans les deux sens. On se fait du bien, on apprend à se connaître et on se ressource. Les personnes âgées nous apportent énormément, affirme Mme Goy. Les danseurs sont très peu sollicités d’une façon aussi proche. En même temps, c’est tout un travail d’humanité. C’est enrichissant. »

Les danseurs explorent de nouveaux mouvements à partir du projet Résonance. « Nous nous servons de cette matière pour des productions », spécifie Marie-Noëlle Goy, dont le spectacle Parce que le temps passe s’inspire de rencontres avec des personnes âgées.
Crédit photo: gracieuseté (Le Papillon blanc danse)

Au cours des prochaines semaines, le projet Résonance se déploiera dans différents types d’hébergement pour personnes âgées, à Québec. Les artistes visiteront, entre autres, le Centre d’hébergement d’Assise, le CHSLD Limoilou et la résidence La Champenoise (Saint-Sacrement).

Par ailleurs, une vidéaste suit toutes les étapes du processus. Josiane Roberge a carte blanche pour créer une œuvre originale à partir des images qu’elle va capter. Première Ovation, la Caisse d’économie solidaire Desjardins, le Vita-Lab et la Coopérative funéraire des Deux Rives contribuent financièrement à cette initiative.

Pour en savoir plus à propos du projet Résonance, il faut consulter la page Facebook ou encore le site web de la compagnie Le Papillon blanc danse.

À lire aussi :

Modus vivendi : danser les arbres, danser la vie

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.