Tramway : inquiétudes sur la circulation de transit dans Maizerets | 29 mai 2023 | Article par Simon Bélanger

Un groupe de résident.e.s de l’avenue de Villebon craignent l’effet de la circulation automobile de transit, lors de l’implantation du tramway dans Maizerets.

Crédit photo: Simon Bélanger

Tramway : inquiétudes sur la circulation de transit dans Maizerets

Un groupe de résident.es de l’avenue de Villebon se questionne sur la transformation de cette artère en desserte locale de quartier, lors de l’implantation du tramway. Leur proposition ferait plutôt dévier la circulation automobile vers la rue Bruneau, quelques mètres plus loin.

Florence Côté, Thibault Nguyen, Gabriel Lemelin et Mélanie Boulianne habitent tous les quatre sur l’avenue de Villebon.

Florence Côté, qui est architecte, avait des réserves lorsque la Ville de Québec a présenté son plan de développement pour l’insertion du tramway dans le quartier Maizerets. Elle en a donc discuté avec d’autres résident.e.s.

Avenue de Villebon, dans Maizerets
L’avenue de Villebon, dans Maizerets
Crédit photo: Simon Bélanger

Elle a ensuite présenté ses arguments lors d’un atelier d’échanges portant sur le thème de la mobilité. Celui-ci s’est tenu le 28 février 2023, dans le cadre de la démarche de participation publique sur la vision d’aménagement des quartiers de la Canardière.

« Est-ce qu’on peut requestionner? Il y a une différence entre établir un grand plan de match pour l’ensemble du territoire […]. Après ça, c’est quand on rentre dans le micro-tissu de chaque quartier, il y a une différence entre [la façon dont] on perçoit une carte et comment réellement ça se vit dans le quartier après », explique Mme Côté en entrevue.

Après la consultation, son groupe a envoyé un document à la Ville de Québec, afin d’exprimer quelques inquiétudes sur l’aménagement choisi et pour proposer une alternative.

Publicité

« Étant citoyens du quartier en faveur du tramway, et vivant sur l’avenue de Villebon, nous soulevons toutefois certaines interrogations et craintes quant aux décisions prises pour la distribution de la circulation et surtout quant à la sécurité des citoyens du secteur », peut-on lire dans le document, qui a aussi été déposé auprès du conseil de quartier de Maizerets.

Détour par Villebon et Trinité

La proposition du Bureau de projet du tramway ferait dévier la circulation automobile vers l’avenue de Villebon, puis la rue de la Trinité.

Pour les quatre signataires, ce choix comporterait d’importants enjeux de sécurité.

Coin de l’avenue de Villebon et de la rue de la Trinité.
Crédit photo: Simon Bélanger

En 2014, l’intersection entre la rue de la Trinité et le boulevard Henri-Bourassa a été fermée à la circulation, afin de réduire la circulation de transit dans le quartier.

« Or, dans le cas où l’avenue de Villebon devient la desserte locale, la déviation de la circulation se poursuivra sur la rue de la Trinité. Ainsi, la rue de la Trinité retrouvera son rôle de transit automobile du passé, qui avait été défini comme dangereux, puisqu’elle possède plusieurs intersections et agit à titre de corridor scolaire », estiment les quatre résident.e.s de l’avenue de Villebon.

Florence Côté ajoute que l’augmentation du trafic automobile dans ce secteur de Maizerets entrerait en contradiction avec le développement des options en mobilité active.

« C’est au cœur du quartier, [la Ville] veut bonifier l’offre pour le vélo. Justement, on a une station àVélo au coin de ces rues-là. [L’administration municipale] veut que [de l’espace] pour les piétons, les corridors scolaires. En même temps, on viendrait rajouter l’entrée du quartier automobile dans ce coin-là, ça n’aurait pas de sens », explique Mme Côté.

Station àVélo au coin de la rue de la Trinité et de l’avenue de Villebon.
Crédit photo: Simon Bélanger

La rue Bruneau, une option à étudier

Les signataires proposent plutôt que la circulation de transit soit déviée vers la rue Bruneau, qui commence quelques mètres plus à l’est.

Le document souligne que « cette localisation permet de desservir les diverses rues lui étant perpendiculaires en n’affectant pas la qualité de vie des résidents et la sécurité dans le quartier ».

La rue Bruneau serait aussi moins utilisée pour le transport actif, puisqu’elle n’est pas connectée à une piste cyclable et ne fait pas partie d’un corridor scolaire.

Actuellement, la petite section avant l’avenue de Vitré est à sens unique en direction est, en raison de la présence de stationnement.

Le chemin de la Canardière se sépare en deux et dévie à droite vers la rue Bruneau, qui deviens sens unique seulement dans le secteur où on trouve un stationnement.
Crédit photo: Simon Bélanger

Les signataires proposent de transformer ce stationnement pour élargir la chaussée, afin de maintenir la circulation dans les deux sens sur toute la rue Bruneau.

La rue Bruneau possède également une chaussée plus large, à 49 pouces, alors que celle de l’avenue de Villebon est de 38 pouces.

Finalement, la trame résidentielle justifierait également ce parcours alternatif.

« La rue Bruneau est bordée par des immeubles d’habitation de coin n’ayant pas adresse sur cette rue. Ainsi, aucune façade avant de propriété ne donne sur la rue Bruneau. Ceci suggère également un caractère de desserte locale », écrivent les quatre résident.es dans le document.

En comparaison, le tronçon de l’avenue de Villebon compris entre le chemin de la Canardière et la rue de la Trinité inclut 22 habitations, dont 20 ont une adresse sur la rue.

Contre-argumentaire

Florence Côté serait prête à accepter le choix de la Ville de Québec. Mais elle souhaite au moins savoir ce qui a expliqué le choix de l’avenue de Villebon et de la rue de la Trinité pour faire dévier la circulation.

« On veut que ce soit réfléchi. Sinon, on veut un contre-argumentaire de la Ville qui prouve […] que le trafic qu’il va y avoir sur l’avenue de Villebon et la rue de la Trinité, ce ne sera pas dommageable pour les citoyens, parce que c’est un corridor scolaire », explique-t-elle.

Lors de la réunion du conseil de quartier de Maizerets du 24 mai 2023, le conseil d’administration a appuyé la démarche des citoyen.nes, en réclamant une réponse argumentée de la part du Bureau de projet du tramway.

Claude Villeneuve, conseiller municipal du district Maizerets – Lairet et chef de l’opposition officielle, a d’ailleurs évoqué une de ses récentes prises de position.

« Moi-même, j’ai fait une intervention médiatique sur un enjeu d’implantation [du tramway] dans le secteur de la rue Duchesneau [dans Sainte-Foy]. Si ça ne change pas, je m’en viens faire une conférence de presse à cet endroit-là », a-t-il souligné.

M. Villeneuve ajoute cependant qu’il est possible que le Bureau de projet ait des raisons pour faire ce choix et qu’il peut être « difficile de se faire une tête » sur le dossier.

« Mais on veut au moins avoir l’assurance que le Bureau de projet étudie cette proposition », ajoute le chef de Québec d’abord.

Des travaux préparatoires pour la construction du tramway débutent ce lundi sur le chemin de la Canardière.

Lire aussi :

À vélo, en auto ou à pied : il faut respecter les règles

 

Tramway : une majorité pour une station sur Marguerite-Bourgeoys