Une table de concertation citoyenne sur les ruelles

Une table de concertation citoyenne sur les ruelles de Limoilou se met en place.

Une table de concertation citoyenne sur les ruelles | 21 décembre 2023 | Article par Thomas Verret

Le Conseil de quartier du Vieux-Limoilou porte cette initiative. L’organisme a annoncé la mise en place de ce comité citoyen, mercredi (hier) soir, lors de sa dernière assemblée de l’année.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monlimoilou

Une table de concertation citoyenne sur les ruelles de Limoilou se met en place.

Le Conseil de quartier du Vieux-Limoilou est derrière ce nouveau comité citoyen, dont la composition est à compléter.

Représentativité

L’organisme invite les représentants de comités de ruelles, les citoyens riverains, ainsi que les représentants d’organisations et d’organismes riverains d’une ruelle ou de commerçants, à s’y joindre. Cet espace collectif rassemblera les expertises du milieu et les diverses réalités liées aux ruelles du quartier.

Point névralgique

D’une part, les gens de Limoilou se mobilisent pour trouver une « porte de sortie » à cette problématique complexe. De l’autre, la Ville de Québec est maintenant ouverte à rouvrir le dialogue, à envisager d’autres pistes de solutions.

Dans ce contexte, la table de concertation citoyenne sur les ruelles de Limoilou vise d’abord à réunir les différentes parties prenantes du dossier autour d’une même table.

« D’un côté, l’objectif est de réfléchir, non seulement à l’enjeu de propriété, mais aussi à d’autres enjeux qui sont rattachés à la réalité des ruelles, précise M. Poirier. L’idée est donc de se doter comme quartier d’un canal de communication entre les différents comités existants. »

Pour l’instant, certains comités collaborent entre eux. En revanche, d’autres « sont un peu plus seuls » de leur bord. Il y a également des riverains de ruelles qui ne font partie d’aucun comité.

« En se créant un espace collectif, on va être en mesure de rehausser nos connaissances, potentiellement d’imaginer des pistes de solutions temporaires sur différents problèmes, et en parallèle de se doter d’une perception commune sur l’enjeu de propriété, qui va pouvoir être portée ensuite du côté municipal », ajoute Raymond Poirier.

Ce comité citoyen des ruelles de Limoilou prend forme en vue d’une éventuelle collaboration entre les citoyens et la municipalité dans les premiers mois de 2024.

Publicité

« Les citoyens et citoyennes ont un appétit à aller discuter avec la municipalité, et on souhaite le faire en toute légitimité », clarifie le président du Conseil de quartier du Vieux-Limoilou.

De cette façon, les gens du quartier, appelés à siéger sur le comité paritaire avec des élus de la Ville et des experts, auront « une légitimité accrue », au-delà de leurs expériences personnelles, au-delà de l’expérience de leur comité, toujours selon M. Poirier.

Les citoyens, qui se retrouveront au sein de cette instance municipale, pourront ensuite faire une rétroaction auprès du milieu, créant « un cercle vertueux » visant « à trouver une porte de sortie qui va convenir à tout le monde », conclut-il.

Ce qu’il en est présentement

Un rachat par comité de ruelles, comme le propose l’administration Marchand, ne plaît pas aux riverains déjà débordés par toutes sortes d’enjeux émanant de cette problématique, notamment le déneigement et l’entretien des ruelles, de même que la complexité d’y réaliser des projets de verdissement, de déminéralisation ou d’aménagement.

Le Conseil de quartier du Vieux-Limoilou recommande pour sa part la municipalisation des ruelles ou leur achat collectif par le biais d’une fiducie d’utilité sociale.

Lire aussi :

L’agrandissement du jardin Conway pour favoriser l’agriculture urbaine

Lundi soir, la Ville de Québec présentait le projet d'agrandissement du jardin communauta[...]

Lire sur Monlimoilou

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.