La Ville dévoile le réaménagement de la rue Curé-Couture

La Ville de Québec réduira la largeur de la rue Curé-Couture face à l'école Saint-Odile et à l'école régionale des Quatre-Saisons, dans le quartier Lairet. Elle élargira les trottoirs pour faciliter les déplacements des piétons. Ces mesures d'apaisement de la circulation compléteront le corridor scolaire existant.

La Ville dévoile le réaménagement de la rue Curé-Couture | 31 mars 2023 | Article par Thomas Verret

Le projet prévoit de rétrécir la principale voie de circulation du corridor scolaire de l’école Saint-Odile et de l’école régionale des Quatre-Saisons.

Crédit photo: Thomas Verret

La Ville de Québec réduira la largeur de la rue Curé-Couture face à l’école Saint-Odile et à l’école régionale des Quatre-Saisons, dans le quartier Lairet. Elle élargira les trottoirs pour faciliter les déplacements des piétons. Ces mesures d’apaisement de la circulation compléteront le corridor scolaire existant.

La Municipalité a présenté, mercredi soir, ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de sécurité routière 2020-2024.

Partage de la route

Prévus à l’été 2023, ces travaux modifieront quelque peu la géométrie de la rue Curé-Couture. La Ville refera les trottoirs de part et d’autre. Elle réduira ainsi la longueur des traversées piétonnes.

« L’idée, c’est de venir réduire la largeur de la chaussée qui est légèrement surdimensionnée », met en lumière Sergio Marques du Service de transport et de la mobilité intelligente.

En outre, la Municipalité aménagera une traverse centrale afin de permettre aux élèves de traverser au milieu de la rue Curé-Couture.

La Ville entend installer une traversée centrale entre l’école Saint-Odile et l’école régionale des Quatre-Saisons. Celle-ci viendrait changer le caractère linéaire de la rue Curé-Couture.
Crédit photo: Thomas Verret

Élargissement des trottoirs

Des saillies empièteront sur la chaussée et rétréciront la voie de circulation. Ces aménagements physiques amélioreront la visibilité des piétons. En contrepartie, ils entraîneront la perte de sept stationnements. Ceux-ci feront place à des îlots de verdissement.

« C’est un compromis raisonnable », estime M. Marques.

Ces gonflements créeront des zones qui ressemblent davantage à des débarcadères, un peu comme « des baies de stationnements ». Ils auront pour effet d’éloigner les véhicules et de limiter les demi-tour des automobilistes.

« Ces avancées permettront un partage de la chaussée plus intéressant et équitable », souligne l’ingénieur spécialiste en matière de conception routière.

Publicité

Les trottoirs seront aussi élargis aux extrémités de la rue Curé-Couture, sur des Chênes et des Peupliers Ouest.

Il ne sera plus possible de se stationner aux intersections des rues des Chênes et des Peupliers Ouest, à la hauteur de la rue Curé-Couture.
Crédit photo: Thomas Verret

Rue-école

Lors de la période de questions, une citoyenne, Julie Poisson, administratrice du Conseil de quartier de Lairet, a évoqué l’idée d’une rue-école sur Curé-Couture.

« Est-ce que l’école Saint-Odile sera l’heureuse élue ? », a-t-elle demandé.

L’ingénieur en sécurité des transports lui a alors répondu que les critères d’implantation sont en cours d’élaboration. Pierre-Emmanuel Lemay rappelle que la première condition est la volonté et la capacité démontrées par un milieu scolaire. Il a d’ailleurs partagé le message suivant.

« S’il y a des conseils d’établissements ou des directions d’école qui sont intéressés, contactez-nous via le 311. »

Vision vélo

Mme Poisson signale également l’enjeu de la sécurité des enfants qui se rendent à l’école à vélo.

« Est-ce qu’ils doivent aller sur les trottoirs ou dans la voie de circulation automobile? », se questionne-t-elle.

Les corridors cyclables constituent pourtant la pièce maîtresse de la Vision de la mobilité active 2023-2027, fait remarquer Julie Poisson. Cette dernière s’explique donc mal que la Ville n’inclut pas de volet vélo dans ce corridor scolaire.

« Ça serait bien d’intégrer cette réflexion dans le projet.»

Le responsable de la Vision des déplacements à vélo, Jean-François Martel Castonguay, précise pour sa part que les corridors scolaires intègreront des cheminements cyclables à partir de 2024.

« Pour coordonner tout ça, ça prend un certain temps. C’est la raison pour laquelle ça ne se fait pas dès 2023. On ne peut malheureusement pas le faire illico », explique-t-il.

M. Martel Castonguay ajoute finalement que cette démarche nécessite une analyse en profondeur des différents trajets scolaires à vélo empruntés par les écoliers du secteur.

« Comme vous le voyez, les corridors scolaires, c’est vraiment dans la zone immédiate de l’école. Il faudra qu’on aille plus loin que ça, parce que la zone de déplacements à vélo est beaucoup plus large. Il va falloir cibler une plus grande région d’intervention. »

Cette présentation est disponible sur YouTube. Tous les détails du projet se retrouvent sur le site de la Ville de Québec.

Lire aussi :

Corridors scolaires : des déceptions dans le Vieux-Limoilou

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir