Conseil de quartier Lairet : aménagement du secteur nord-est d’Expocité et enjeux de vitesse

Lors de la dernière assemblée mensuelle du Conseil de quartier de Lairet, les administrateurs et administratrices sont revenus sur l’atelier participatif organisé par la Ville de Québec, à la fin du mois d’avril, en lien avec l’avenir du secteur nord-est d’Expocité. Des enjeux de sécurité routière ont également été abordés au cours de l’assemblée.

Conseil de quartier Lairet : aménagement du secteur nord-est d’Expocité et enjeux de vitesse | 9 mai 2024 | Article par Olivier Alain

Colisée de Québec, août 2021

Crédit photo: Suzie Genest

Lors de la dernière assemblée mensuelle du Conseil de quartier de Lairet, les administrateurs et administratrices sont revenus sur l’atelier participatif organisé par la Ville de Québec, à la fin du mois d’avril, en lien avec l’avenir du secteur nord-est d’Expocité. Des enjeux de sécurité routière ont également été abordés au cours de l’assemblée.

Les membres du conseil de quartier déposeront, dans le prochains jours, un mémoire qui fait suite à l’atelier participatif tenu par la Ville, au cours duquel différents scénarios envisagés pour l’avenir d’Expocité ont été présentés.

Des usages qui s’arriment aux besoins du quartier

L’essentiel pour le conseil de quartier est de ne pas penser le développement du site en vase clos, mais plutôt de l’intégrer au quartier. Il est important, pour eux, que l’aménagement du secteur répondent aux besoins de la population de Lairet.

La déminéralisation du site devrait constituer une priorité. Le retrait des stationnements de surface, qui causent des îlots de chaleur importants, et l’augmentation de l’indice de canopée, auraient un effet bénéfique sur la qualité de vie des résidents et résidentes du quartier. Les membres du conseil indiquent privilégier la réutilisation du bâtiment du Colisée par souci de développement durable.

Julie Poisson, administratrice, évoque également le manque de services de proximité dans Lairet. En particulier en ce qui a trait à l’offre alimentaire : « on peut même dire que Lairet est un désert alimentaire ». Elle estime qu’il serait bénéfique pour le quartier d’avoir plus d’espaces pour des commerces de proximité et des organismes communautaires.

Des enjeux de mobilité devraient aussi être au centre des réflexions guidant l’aménagement du secteur nord-est d’Expocité, toujours aux yeux du conseil de quartier.

« Ça serait bien de profiter de ce brassage d’idées pour faire en sorte d’enfin avoir une vision un peu plus intégrée du passage est-ouest vélo et de l’intersection de l’avenue du Colisée et Soumande », ajoute un autre administrateur, Mario Tremblay.

Mme Poisson craint toutefois que les besoins du quartier soient difficiles à arrimer avec un usage lucratif pour la Ville.

«Ils nous ont rappelé [à plusieurs reprises] que la mission d’Expocité est d’être un espace lucratif pour la Ville, un espace qui doit rapporter des revenus », précise-t-elle.

Publicité

Des mesures pour réduire la vitesse

Une résolution a en outre été prise par le conseil concernant l’installation de bollards centraux. La mesure vise à réduire la vitesse dans le secteur Saint-Odile.

Considérant la géométrie très large des rues du secteur, des dépassements de vitesse y sont observés quotidiennement. La résolution cible particulièrement les rues des Ormes, des Chênes et des Peupliers.

Les membres du conseil de quartier notent que la circulation de transit affaiblit le sentiment de sécurité dans Lairet. En particulier chez les familles et les aînés.

« Des bollards centraux permetteraient aux automobilistes  de prendre conscience qu’ils entrent dans un quartier résidentiel », estime la présidente Julie Tremblay Potvin.

Lire aussi :

Pour ses 15 ans, Où tu vas quand tu dors en marchant…? se dirige vers ExpoCité

Pour sa 15e édition, le parcours déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant.[...]

Lire sur Monquartier

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir