Le délabrement du bâtiment voisin force la fermeture du Marinier

Le 22 décembre 2023 dernier, le Marinier annonçait la fermeture du restaurant pour une durée indéterminée. La grande vétusté du bâtiment voisin, le 1773-1775 1re Avenue, menaçait la sécurité de la clientèle et des employés. La Cordonnerie Guy Dupont, située dans le même bâtiment, a également dû suspendre ses activités.

Le délabrement du bâtiment voisin force la fermeture du Marinier | 5 janvier 2024 | Article par Olivier Alain

La Cordonnerie Guy Dupont et le restaurant Le Marinier ont été évacués quelques jours avant Noël.

Crédit photo: Simon Bélanger - Monlimoilou

Le 22 décembre 2023 dernier, le Marinier annonçait la fermeture du restaurant pour une durée indéterminée. La grande vétusté du bâtiment voisin, le 1773-1775 1re Avenue, menaçait la sécurité de la clientèle et des employés. La Cordonnerie Guy Dupont, située dans le même bâtiment, a également dû suspendre ses activités.

Le 17 novembre 2023, un appel du Bureau de la sécurité civile et une plainte d’un voisin ont permis aux employés de la Ville de Québec de constater qu’une partie du toit du 1773-1775, 1re Avenue, s’était effondrée, ainsi qu’une portion du plancher de l’étage. Cet incident a fragilisé la façade du bâtiment qui perd deux points d’appui important. Un périmètre de sécurité encercle désormais l’immeuble et bloque une partie du trottoir.

 

La toiture du 1773-1775, 1re Avenue, s’est effondrée le 17 novembre 2023.
Crédit photo: Ville de Québec

Ouvert depuis 1978, Le Marinier est devenu une destination incontournable pour les limoulois et limouloises. L’annonce de la fermeture temporaire sur la page Facebook du restaurant a suscité beaucoup de réactions. Le clientèle se dit déçue et inquiète pour l’avenir du commerce.

 

Des avis d’évacuation de bâtiment se trouvent dans les portes de la Cordonnerie Guy Dupont et du restaurant Le Marinier.
Crédit photo: Simon Bélanger - Monlimoilou

Un bâtiment depuis longtemps négligé

Depuis plus de onze ans, une vingtaine d’inspections ont eu lieu au 1773-1775 et plusieurs constats d’infraction ont été émis. Le propriétaire de l’immeuble  n’a jamais procédé aux travaux d’entretien du bâtiment demandés par la Ville. Il a été condamné à la Cour municipale à de nombreuses reprises.

« Malgré plusieurs démarches que la Ville a effectuées auprès du propriétaire, ce dernier n’a jamais donné signe de vie et ne s’est aucunement conformé aux règlements applicables », peut-on lire dans un document produit par le Service juridique de la Ville.

Lorsque l’état d’un bâtiment est tel qu’il menace la sécurité des personnes, la Ville peut s’adresser à la Cour supérieure du Québec en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme.

Isabelle Petit, du service des communications de la Ville, confirme que « [l]a Ville de Québec demandera une ordonnance de démolition à la Cour supérieure le 16 janvier prochain. »

Publicité

Yves Dorval est propriétaire du 1773-1775, 1re Avenue depuis 1990. L’immeuble où se trouve le restaurant le Marinier et la Cordonnerie Guy Dupont lui appartient également . Nous n’avons pas été en mesure de nous entretenir avec lui pour faire le point sur la situation.

Le bâtiment du 1773-1775 a déjà abrité une entreprise de services publicitaires.

 

Bâtiment du 1773-1775, 1re Avenue, visé par une ordonnance de démolition.
Crédit photo: Simon Bélanger - Monlimoilou

Lire aussi :

2023 : une année de «broue dans l’toupet»

L'année 2023 s'achève aujourd'hui et il va sans dire qu'elle ne fut pas de tout repos, co[...]

Lire sur Monquartier

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.