Gaëtan Hébert, un poisson dans l’eau à la SDC Limoilou 3e Avenue

Depuis le 1er janvier, Gaëtan Hébert assume officiellement le poste de directeur général à la SDC Limoilou 3e Avenue. Pour le retraité de la fonction publique québécoise, c'est une première expérience comme gestionnaire après une longue carrière dans le domaine des communications.

Gaëtan Hébert, un poisson dans l’eau à la SDC Limoilou 3e Avenue | 22 avril 2024 | Article par Thomas Verret

La 3e Avenue, artère commerciale principale du Vieux-Limoilou.

Crédit photo: archives

Depuis le 1er janvier, Gaëtan Hébert assume officiellement le poste de directeur général à la SDC Limoilou 3e Avenue. Pour le retraité de la fonction publique québécoise, c’est une première expérience comme gestionnaire après une longue carrière dans le domaine des communications.

Ce dernier a oeuvré pendant dix ans comme conseiller syndical au Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), jusqu’à sa retraite en 2016. Précédemment, il a travaillé comme agent d’information à la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ).

« J’étais dans un domaine qui n’avait rien à voir avec la reddition d’une société ou la reddition tout court », raconte M. Hébert en entrevue avec Monlimoilou.

Même si « c’est tout nouveau » pour lui, le principal intéressé se sent néanmoins « plutôt à l’aise » avec les mandats qu’il se voit confier à la SDC Limoilou 3e Avenue. Cela dit, Gaëtan Hébert connaît déjà très bien les rouages de l’organisation, ayant assumé l’intérim d’Isabel Madrid, de mars 2023 à décembre dernier. Celle dont la famille dirige le restaurant salvadorien La Salsa de la 3e Avenue occupait, pour sa part, la fonction de DG depuis l’automne 2019.

« Et j’apprends au fur et à mesure que le temps passe, évidemment. On apprend toujours dans la vie », convient son successeur.

Toujours des travaux sur la 3e Avenue

L’année a donc commencé avec un nouveau visage à la direction générale de la SDC. En revanche, le contexte est sensiblement le même dans le Vieux-Limoilou : les travaux de la ville n’en finissent plus de finir sur la principale artère commerciale du quartier. À cet égard, les sociétés de développement commerciale (SDC) jouent, en quelque sorte, un rôle de courroie de transmission entre la municipalité, les commerçants et la population, en partageant d’une part les informations reçues de l’administration Marchand.

« Il appartient, à ce moment, aux commerçants de juger de la meilleure façon de procéder [selon leur réalité]», explique Gaëtan Hébert.

La SDC Limoilou 3e Avenue peut en outre inviter les citoyens à soutenir les commerces locaux, à l’image de cette publication relayée jeudi sur les réseaux sociaux.

Rue barrée, cul-de-sac-, détour : les commerçants de la 3e Avenue ne sont pas au bout de leur peine avec les entraves à la circulation.
Crédit photo: SDC Limoilou 3e Avenue

Piétonnisation de l’artère commerciale

Cette année, la 3e Avenue sera piétonne du 1er juin au 2 septembre. La circulation automobile sera alors fermée entre les 10e et 11e rues, soit la portion de l’artère avec la plus grande concentration de restaurateurs. Dans l’ensemble, ce projet annuel « est bien apprécié » des membres de la SDC, à quelques nuances près.

Publicité

« Fermer une rue, ça ne fait pas l’affaire de tout le monde », expose le directeur général.

Ainsi, « des commerçants l’apprécient, d’autres moins ».

« Pour les restaurateurs, c’est une bonne chose. Par contre, pour d’autres commerces qui ne sont pas dans la restauration, certains préfèreraient que la rue ne soit pas fermée pour faciliter l’accès à leur commerce », met en lumière Gaëtan Hébert.

La SDC Limoilou 3e Avenue, de son côté, a une entente de partenariat de service avec l’organisme Limoilou en Vrac chargé d’organiser des activités, comme le Grand Bazar du Vieux-Limoilou, par exemple. D’autres événements permettent aussi de dynamiser le secteur, dont le Marché public de Limoilou, entre autres.

« Grandement souhaitée par la Ville de Québec », la piétonnisation des différentes artères commerciales du territoire survient à un moment opportun dans le Vieux-Limoilou, selon M. Hébert.

« On fait, entre guillemets, notre effort, s’entendant qu’on ne peut pas avoir une rue piétonne de mai à octobre. Ça serait peut-être un peu trop, pour les commerçants eux-mêmes. La période de fort achalandage est plutôt concentrée de juin à septembre. C’est l’idéal pour une rue piétonne », estime le DG de la SDC.

L’été, les gens sont nombreux à se déplacer à pied, en vélo, à trottinette, etc. Cette période de l’année se veut le moment parfait pour faire des emplettes sous le bras ou un sandwich à la main. C’est également lors de la saison chaude que les événements et activités se font plus nombreux sur la 3e Avenue.
Crédit photo: archives (Jean Cazes)

Créée en 2012, la SDC Limoilou 3e Avenue est sous l’égide de la Loi des cités et villes encadrée par les règlements municipaux. Cette organisation privée à but non lucratif représente 140 commerces et organismes répartis sur l’artère.

Lire aussi :

Nadia Reghai, nouvelle DG de la SDC Saint-Sauveur

La SDC Saint-Sauveur a une nouvelle directrice générale. Nadia Reghai occupe cette foncti[...]

Lire sur Monsaintsauveur

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir