La belle Julie de l’école Marie-de-l’Incarnation

Dumais, sur la 14e Rue, arrêtait me chercher à tous les matins pour aller jusqu’à l'école Jean-de-Brébeuf. C’était à peine à dix minutes de chez nous. Un lundi matin, en tournant le coin de la 8e Avenue et de la 15e Rue, Dumais et moi avons eu le plus grand choc de notre adolescence...

La belle Julie de l’école Marie-de-l’Incarnation | 14 janvier 2024 | Article par André Lévesque

Au niveau de l’école Jean-de-Brébeuf sur la 4e Avenue, vue de la 18e Rue en direction nord. On y voit, à droite, l’école Marie-de-l’Incarnation. 11 juin 1966.

Crédit photo: Archives de la Ville de Québec

Dumais, sur la 14e Rue, arrêtait me chercher à tous les matins pour aller jusqu’à l’école Jean-de-Brébeuf. C’était à peine à dix minutes de chez nous. Un lundi matin, en tournant le coin de la 8e Avenue et de la 15e Rue, Dumais et moi avons eu le plus grand choc de notre adolescence…

La plus belle fille au monde venait d’emménager sur la 8e Avenue. Elle sortait de chez elle et elle marcha devant nous sans doute pour aller à Marie-de-l’Incarnation. Elle avait de longs cheveux noirs bouclés et tout le kit qui rend les garçons si excités… Mais surtout, une aura semblait l’envelopper.

En la voyant, on a eu une révélation. Comme la Révélation de Saint Paul sur le chemin de Damas. Lui, il est tombé de cheval en voyant une lumière venant du ciel et nous, qui étions à pied, on a vu comme une lumière qui enveloppait la belle devant nous !

Nous sommes arrivés à l’école encore émus par cette vision. La belle inconnue venait de changer nos vies. Nous avons donc cherché à en savoir plus en parlant à des copines de Marie-de-l’Incarnation au retour de l’école.

— Y as-tu une nouvelle à ton école, demandais-je à Jojo ? Une fille avec des cheveux noirs frisés ? À reste sur la 8e.

—  Ouin, Julie, j’pense. À parle pas beaucoup. À vient de déménager.

Julie, quel beau nom ! Julie la douce, Julie la mystérieuse…

Les jours suivants, Dumais et moi on s’arrêtait au coin de la 8e et on attendait que Julie sorte de chez elle pour la suivre. Nous étions deux grands timides, trop gênés pour l’aborder. Notre petit manège dura jusqu’à la fin des classes.

L’été venu, quand j’allais à l’épicerie Simard, je faisais un détour juste pour l’apercevoir. Quand on faisait du bicycle, on tournait en rond devant sa maison. Ma run de journaux ne m’amenait pas sur la 8e, mais j’y passais quand même. Le dimanche, à l’église, je m’assoyais derrière une fille aux cheveux noirs bouclés en espérant que ce serait elle. Julie était devenue une obsession…

Publicité

Quand les classes reprirent en septembre, Dumais et moi avons prié très fort pour que notre belle soit encore au coin de la 8e et de la 15e. Elle y était, marchant vers son école.

Le 15 septembre, je m’en souviens comme si c’était hier, ce fut le choc. Julie sortit de chez elle et elle rejoignit Gendron, le playboy de Jean-de-Brébeuf, le tombeur ! Ils se prirent la main et marchèrent ensemble en s’embrassant…

À partir de ce jour maudit, Dumais et moi avons décidé de partir plus tard à nos cours afin de ne pas revoir Julie et son amoureux.

*     *     *

N.D.L.R. En signant ce texte qui s’ajoute à ses deux autres publiés durant les Fêtes, André Lévesque nous confirme officiellement son retour comme collaborateur occasionnel !

Ses quelques 80 capsules évoquant la vie quotidienne de son quartier d’enfance ont été fort appréciées par nos lecteurs et lectrices de 2014 à 2020. André Lévesque est aussi administrateur du groupe Facebook Limoilou des Baby Boomers.

Lire aussi :

Quitter Limoilou pour de bon

« Quand j'ai quitté ce coin de mon enfance, je savais déjà que j'y laissais mon cœur[...]

Lire sur Monlimoilou

Deux ans à l’école secondaire Jean-de-Brébeuf

[caption id="attachment_81919" align="alignnone" width="625"][...]
Lire sur Monlimoilou

25 décembre 1957 : un Noël sans neige

St-Georges Côté, l’annonceur vedette de CKCV, le prince des annonceurs de Québec, anno[...]

Lire sur Monlimoilou

Limoilou dans les années 1980 : la 4e Avenue dans Lairet

La série Limoilou dans les années 1980 revisite le passé du quartier à traver[...]

Lire sur Monlimoilou

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.