Lecture coquine au salon de barbier

C'était à une époque très lointaine. J'avais 14 ans en 1960. Quand j'allais chez le barbier Simard, au coin de la 4e Avenue et de la 13e Rue, j'étais attiré par la pile de revues qu'il y avait sur une petite table entre deux chaises. Ti-Paul, aussi client de ce coiffeur, m'avait dit qu'il y avait une grosse surprise sous la pile sans m'en dire plus.

Lecture coquine au salon de barbier | 25 février 2024 | Article par André Lévesque

Le salon Réal Simard au 1300, 4e Avenue, vers 1967. On y retrouve aujourd’hui le restaurant La Taqueria.

Crédit photo: André Lévesque

C’était à une époque très lointaine. J’avais 14 ans en 1960. Quand j’allais chez le barbier Simard, au coin de la 4e Avenue et de la 13e Rue, j’étais attiré par la pile de revues qu’il y avait sur une petite table entre deux chaises. Ti-Paul, aussi client de ce coiffeur, m’avait dit qu’il y avait une grosse surprise sous la pile sans m’en dire plus.

Comme le barbier était occupé avec un client, je commençai à fouiller dans la pile et j’y trouvai un trésor : un numéro du Playboy ! Il était en dessous de la pile comme un objet défendu, comme un plaisir à découvrir…

Faut dire que le salon du barbier était juste à côté de l’église St-Fidèle et que messieurs les abbés et le curé qui étaient des clients, je suppose, ne devaient par voir ce magazine, pervers pour l’époque. Ils auraient pu aimer ça.

Je pris le magazine et je l’ouvris à la page centrale, la Centerfold, LA page de la belle fille en petite tenue, la Playmate de juillet 1960. Son nom ? Teddi Smith, une jolie brunette qui portait un short marine très moulant et qui dévoilait la moitié de sa poitrine. Wow, La vie était bonne pour moi !

J’eus à peine le temps de reprendre mon souffle que le barbier me cria : « Hey le jeune, touche pas à ça, c’est pour les adultes ! » Il ajouta en riant : « Mes clients lisent juste les articles. »

Je remis vitement le Playboy sous la pile. Mais l’image de la sexy Teddi resta gravée dans ma mémoire de longues semaines…

De son vrai nom, Delilah Henry

 

Teddi Smith alias Delilah Henry.
Crédit photo: www.famousfix.com

Grâce à Internet, j’ai retrouvé un article sur « ma » Teddi Smith : « Teddi est née Delilah Henry le 21 septembre 1942 à Hastings, NE. Teddi a quitté l’école à 16 ans. »

Elle aurait été « découverte » en Californie par le photographe glamour Edmund Leja, qui était un ami de ses parents. Elle a posé pour une série de séances photo avec Leja et dans des endroits autour de Los Angeles. Leja a envoyé quelques clichés à Playboy.

Publicité

Après sa séance photo « Playmate du mois », Teddi s’est impliquée avec Playboy. « J’ai été la première fille à être invitée à vivre dans le manoir de Hef à Chicago », dit-elle dans le livre The Bunny Years

On n’oublie jamais la première “Bunny” que l’on a vue.

*     *     *

André Lévesque administre le groupe Facebook Limoilou des baby boomers, où ce texte a été publié une première fois.

Outre cet article, on peut aussi apprécier de nombreux textes d’André dans son ebook : https://www.edition999.info/Limoilou-au-quotidien.html

Lire aussi :

La belle Julie de l’école Marie-de-l’Incarnation

Dumais, sur la 14e Rue, arrêtait me chercher à tous les matins pour aller jusqu’à l'é[...]

Lire sur Monlimoilou

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir