Publicité

Autres quartiers :
Accès client

Causerie et séance de signature avec Marco Bélair-Cirino et Dave Noël

Tarif

Gratuit

Description de l'activité

Les auteurs Marco Bélair-Cirino et Dave Noël à la Librairie Morency le temps d’une causerie et d’une séance de signature.

Causerie animée par Julie Collin, libraire.

À PROPOS DE MARCO BÉLAIR-CIRINO

« Marco Bélair-Cirino est correspondant parlementaire à Québec pour Le Devoir depuis janvier 2014. Il a auparavant été journaliste généraliste, puis économique. Il a rejoint l’équipe du Devoir à l’été 2008 après des études en sciences politiques et journalisme. »

À PROPOS DE DAVE NOËL

« Dave Noël est journaliste à la recherche pour Le Devoir à la Tribune de la presse de l’Assemblée nationale, à Québec. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal, il s’intéresse particulièrement aux conflits coloniaux du XVIIIe siècle. »

À PROPOS DE LES LIEUX DE POUVOIR AU QUÉBEC

« Au Québec, les lieux de pouvoir ont beaucoup évolué en plus de deux cents ans de parlementarisme. Certains demeurent inchangés, comme le Parlement; certains ont disparu, comme le Conseil législatif; d’autres ont perdu de leur influence, comme la résidence du lieutenant-gouverneur. De nos jours, le pouvoir bouge au gré des déplacements du premier ministre, la plupart du temps entre la capitale et la métropole, dans des avions nolisés ou en limousine, le long de l’autoroute 20 ou 40. Le pouvoir est aussi fragile que les lieux où il s’exerce. Il ne reste parfois aucune trace des sites marquants de l’histoire politique québécoise. Et les Québécois sont plutôt réticents à l’idée d’investir de grosses sommes pour se doter de lieux de pouvoir dignes de la fonction de premier ministre.

Du Bois-de-Coulonge à l’édifice Price en passant par le ministère des Finances et l’« Élysette », cette éphémère résidence officielle du premier ministre Jacques Parizeau, les journalistes Marco Bélair-Cirino et Dave Noël ont arpenté une vingtaine de ces lieux de pouvoir où le Québec d’aujourd’hui a été imaginé. Grâce à des entretiens avec d’anciens premiers ministres québécois et des personnes qui les ont accompagnés dans l’exercice du pouvoir, ils reconstituent des moments marquants – et parfois amusants – de l’histoire politique, tous ancrés dans des lieux dont ils sont aujourd’hui indissociables. Il y a le si bien nommé « bunker », où sont passés Robert Bourassa et Lucien Bouchard. Il y a la salle surnommée « la soucoupe volante », où René Lévesque s’est rallié à la Charte de la langue française de Camille Laurin, en 1977. Il y a aussi les lieux rêvés du Québec souverain que Jacques Parizeau imagine le temps d’une marche dans le Vieux-Québec en compagnie d’un haut fonctionnaire.
Que nous disent ces différents lieux sur nous-mêmes et sur les événements marquants de notre histoire? Aussi enrichissante qu’étonnante, cette visite de nos lieux de pouvoir est appelée à devenir une référence incontournable sur l’histoire du Québec. »



Joignez-nous sur les médias sociaux

  •  
Publicité