Jane, Raymond et les Limoulois en mouvement | 7 mai 2019 | Article par Suzie Genest

Raymond Poirier, président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou, à la place Limouloise avec Jackie Smith, lors de la Promenade de Jane du 5 mai 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

Jane, Raymond et les Limoulois en mouvement

La fin de semaine dernière avaient lieu, à travers la planète et à Limoilou, les Promenades de Jane, en l’honneur de Jane Jacobs, une Américano-canadienne reconnue pour son engagement de citoyenne, d’auteure et d’urbaniste. Jane avait foi en une ville marchable, cyclable, verdie. Où l’innovation, la consommation locale, la participation citoyenne sont valorisées et le tissu social, préservé… Comme Raymond, Michaël, Véronique, Édouard-Julien, Mathieu, Monique et bien d’autres qui font bouger Limoilou.

La Promenade de Jane organisée dimanche matin par Jackie Smith, animatrice de À nous la terre à CKIA FM, en lien avec Accès transports viables, mettait en lumière des mouvements citoyens portés dans le quartier ces dernières années.

Édouard-Julien Blanchet, Espace d’initiatives
Crédit photo: Jean Cazes

On a y a entendu Mathieu Goulet du Mouvement pour une ville Zéro Déchet, préoccupé entre autres par l’incinérateur, la future usine de biométhanisation, la gestion des boues. Monique Lapointe de Action Limoilou a fait état de la mobilisation autour du sort de l’ancienne église Saint-François-d’Assise et en réaction au projet immobilier présenté l’an dernier. Édouard-Julien Blanchet, coordonnateur d’Espace d’initiatives, a parlé du projet de requalification de l’église Saint-Charles. Michaël Gosselin de Vélocentrix a abordé les aménagements cyclables issus à ce jour de la Vision de la Ville de Québec.

Véronique Lalande, qui participait à la Promenade avec son conjoint, a été invitée à parler d’Initiative citoyenne vigilance du Port de Québec. Ces bénévoles, qui ont pris le bâton du pèlerin à la suite des épisodes de poussière rouge, portent aujourd’hui non pas un mais deux recours collectifs.

C’est le président du conseil de quartier du Vieux-Limoilou Raymond Poirier qui a ouvert la marche. Il a présenté les résultats de la consultation citoyenne menée en décembre 2018 et janvier 2019 avec la collaboration gracieuse de Votepour.ca, gage de crédibilité pour l’administration municipale. Une présentation fort révélatrice de ce qui amène des Limouloises et Limoulois, comme les invités de la Promenade, à se mettre en mouvement dans leur milieu de vie.

Environnement et qualité de l’air au cœur des actions

Pour la démarche « Parlez-nous de votre Vieux-Limoilou », des affiches ont été placées dans les commerces et sur la rue, Facebook et Monlimoilou ont été mis à contribution sur le web, pas moins de 10 000 tracts ont été distribués. Résultat : 915 répondants ont été rejoints, soit « plus que dans le cadre de certains Programmes particuliers d’urbanisme de la Ville de Québec », souligne Raymond Poirier. Et les réponses témoignent d’un assez fort consensus :

 « C’est 89 % des Limoulois et Limouloises qui se disent préoccupés par l’enjeu de l’environnement et de la qualité de l’air dans le Vieux-Limoilou. […] Voisinage avec la zone industrialo-portuaire, proximité de l’incinérateur, circulation automobile amplifiée par les autoroutes Laurentienne et Dufferin-Montmorency : autant d’enjeux qui sont cités, à de nombreuses reprises, par les résidents et résidentes pour expliquer cette inquiétude au fil de plus de 300 commentaires détaillés sur la question », résumait le communiqué du conseil de quartier du Vieux-Limoilou.

Infographie produite par Votepour.ca
Crédit photo: Votepour.ca

 

 

Le conseil de quartier avait misé sur des réponses ouvertes, invitant commentaires, précisions et pistes de solutions en lien avec les préoccupations :

« On peut mentionner le verdissement du quartier, le développement d’infrastructures vertes ou la mise en œuvre d’approches novatrices afin d’intégrer de la verdure au quartier. Parmi les chantiers proposés ayant suscité le plus d’adhésion, on peut citer le verdissement du secteur sud du quartier et des ruelles du quartier, ou encore la bonification d’un corridor de verdure entre la zone industrielle et résidentielle du quartier. »

Logements accessibles, déplacements sécuritaires

La  hausse des coûts et l’accessibilité du logement, l’embourgeoisement, la gentrification figuraient aussi parmi les grandes préoccupations des répondants. Quelque 52 % voyaient comme une priorité le vivre-ensemble, mentionnant en commentaire la mixité sociale et l’intégration des personnes de différents profils socio-économiques et origines culturelles.

La sécurité des piétons et cyclistes de même que la vitesse de la circulation ont également retenu l’attention. Pour 41 % des répondants, la mobilité constitue un enjeu prioritaire, et 54 % d’entre eux considèrent l’aménagement et le mobilier urbain comme une priorité.

Infographie produite par Votepour.ca
Crédit photo: Votepour.ca

Comme ceux des répondants au sondage, les commentaires entendus à la Promenade de Jane de dimanche révélaient des doutes sur la volonté réelle (ou l’audace) politique en matière d’aménagement et d’environnement. La densification se fait-elle au détriment de la canopée? La circulation automobile passe-t-elle avant la sécurité et la convivialité des déplacements piétons et cyclistes? La santé publique est-elle moins importante que la prospérité de certains acteurs économiques? Telles sont les questions qui, pour bien des Limoulois et Limouloises, se posent au moment d’évaluer combien de temps ils demeureront dans leur quartier…

Pour en savoir plus et prendre part aux mouvements…