Un rapport tarde à être diffusé

Source : Le Journal de Québec, Nicolas Lachance, 5 juillet 2015 

Des désaccords au cabinet du ministre de l’Environnement David Heurtel avec des conclusions d’un rapport sur les épisodes de poussière rouge dans Limoilou bloqueraient la diffusion du document, a appris Le Journal.

Fin prêt, un mystérieux document, commandé par la Santé publique de la Capitale nationale, contiendrait les plus récentes données sur les quantités réelles de nickel dans l’air ainsi que tous les autres produits. (...)Mise au courant de l’existence de ce rapport, Véronique Lalande, la citoyenne qui est à la tête du mouvement Vigilance du port de Québec, s’est dite découragée. « Ils essaient d’étirer le temps... On le sait qu’il y a beaucoup d’infos qui dorment », a affirmé Mme Lalande.Elle craint notamment l’attitude du ministère de l’Environnement qui pourrait, selon elle, dévoiler des informations partielles, axées seulement sur le nickel et non sur l’ensemble des produits qui flottent dans l’air de Limoilou. (...)[ Tout l'article. À lire aussi : Le Comité de vigilance des activités portuaires manque d’information pour réaliser son mandat. ]