3600 kilomètres à cheval | 6 février 2021 | Article par Tanya Beaumont

Noémie Plante-Nappert.

Crédit photo: Courtoisie

3600 kilomètres à cheval

En mai 2022, Noémie Plante-Nappert s’envolera pour la Mongolie afin de parcourir plus de 3000 kilomètres à cheval en 84 jours. La jeune femme de Limoilou est la seule Québécoise à prendre part à la Blue Wolf Totem Charity Ride de la Fondation Veloo.

Publicité

L’équitation fait partie de la vie de Noémie Plante-Nappert depuis longtemps. Sa passion ne date pas d’hier. « J’ai toujours eu des chevaux », raconte celle qui travaille comme guide de randonnée à cheval dans l’Ouest depuis trois étés. « Monter à cheval du matin au soir, faire de longues distances, c’est quelque chose à laquelle je suis habituée. »

C’est justement dans un groupe Facebook pour randonneurs qu’elle a vu passer la chance de se joindre à la Blue Wolf Totem Charity Ride. « Sur un coup de tête, je me suis dit : pourquoi pas! »

Seulement 15 cavaliers prendront part à la prochaine randonnée et le processus de sélection est rigoureux. Les participants intéressés devaient envoyer des photos et vidéos d’eux à cheval, répondre à une entrevue ainsi que fournir des références. Le long périple demande une bonne force physique afin de pouvoir supporter les journées de 8 h à 12 h à dos de cheval.

Il n’y a pas que l’aventure cavalière qui attire Noémie.

« C’est autant passer presque trois mois à cheval dans un autre pays que l’aspect humanitaire qui m’avait intéressée », affirme la voyageuse.

Mongolie

Noémie Plante-Nappert
Crédit photo: Courtoisie

Avec sa participation, elle doit amasser 5000 $ pour la Fondation Veloo. Les dons servent à aider les enfants de Mongolie vivant dans des milieux défavorisés. L’argent de l’inscription de chaque participant est destiné à rester en Mongolie, offrant des emplois à l’équipe entourant l’expédition comme les cuisiniers ou les vétérinaires.

Afin de pouvoir communiquer avec l’équipe de travailleurs locaux, les participants suivront des cours de mongol.

Noémie partagera ses aventures sur sa page Facebook À cheval au Canada. « Au début, c’était juste au Canada! », précise-t-elle en rigolant. Une page lui est aussi consacrée sur le site de la Fondation Veloo, où il est possible de faire un don en ligne.