Des grandes figures de la communauté noire honorées par le SOIT

Dans le cadre du projet « Découvrir le Québec noir » du Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail, des personnalités de la communauté noire, dont le Limoulois Webster, ont été honorées lors d'un gala de reconnaissance. Robenson Geffrard, étudiant à la maîtrise à l'Université Laval, y a assisté et signe le texte suivant.

Dans le cadre du projet « Découvrir le Québec noir » du Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail, des personnalités de la communauté noire, dont le Limoulois Webster, ont été honorées lors d’un gala de reconnaissance. Robenson Geffrard, étudiant à la maîtrise à l’Université Laval, y a assisté et signe le texte suivant.

Le vendredi 28 octobre 2022, à la Salle Montagne du Cégep Limoilou, l’organisme Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail (SOIT) a réalisé une soirée de gala de reconnaissance pour mettre en lumière de grandes personnalités de la communauté noire évoluant dans la plus grande province du Canada. Lors de cette soirée, plusieurs grandes figures de diverses origines ont été honorées pour leurs accomplissements au Québec.

Six personnalités honorées

Babakar-Pierre Touré, originaire du Sénégal, est fondateur du SOlT, dont il a assuré la direction générale pendant 28 ans. Il est reconnu pour son implication intense et ses contributions dans tout ce qui concerne l’inclusion au marché du travail et la société d’accueil.

Journaliste de formation, Babakar-Pierre Touré compte à son actif plusieurs publications, articles de presse et communications favorables à l’attraction, au développement positif et à la rétention durable des personnes immigrantes et réfugiées.

Dre Yvette Bonny, haïtienne, est pédiatre-hématologue. « Elle a réalisé la première greffe de moelle osseuse chez un enfant au Québec en 1980. La greffe de moelle osseuse est considérée comme l’un des traitements les plus concluants pour soigner différents cancers comme la leucémie ainsi que de nombreuses maladies hématologiques. À cette époque, elle était la seule pédiatre-hématologue de l’est du Canada à pratiquer des greffes de moelle osseuse chez les enfants. »

Webster, de son vrai nom Aly Ndiaye, est un vétéran de la scène hip-hop québécoise. Actif depuis 1995, il parcourt désormais le monde grâce à ses concerts, ateliers d’écriture et conférences. Passionné d’histoire, le rappeur de Limoilou s’intéresse particulièrement à l’esclavage et à la présence afro-descendante au Québec et au Canada depuis l’époque de la Nouvelle-France. D’ailleurs, ce sont ses parents qui ont reçu son prix car il était au Liban au même moment pour participer à un concert.

Webster est aussi l’auteur d’un manuel d’écriture hip-hop, À l’ombre des feuilles, publié en 2019 aux éditions Québec Amérique. Il a signé l’album jeunesse Le grain de sable paru aux éditions Septentrion en 2019, qui parle d’Olivier Le Jeune, le premier esclave africain au Canada.

Carla Beauvais, originaire d’Haïti, « a fait de la diversité et de l’inclusion son cheval de bataille. Chroniqueuse et entrepreneuse sociale, elle milite depuis plus de 20 ans pour une meilleure représentation et émancipation des communautés noires et marginalisées. Elle est très impliquée dans la communauté afro-descendante ». Elle est cofondatrice de la Fondation Dynastie, l’organisation instigatrice du Gala Dynastie, un événement qui rend hommage aux réalisations des artisans des secteurs culturels et médiatiques.

Le couple Sonel Merjuste et Jasmine Exael, originaire d’Haïti, a fondé l’entreprise Les Aliments Merjex qui produit et commercialise, à partir d’ingrédients locaux et biologiques, une large gamme de produits de tempehs innovants sous la marque Tempehine.

Publicité

Les produits Tempehine sont disponibles dans de nombreuses épiceries partout au Québec et dans le reste du Canada à travers Copper Branch.

Sonel Merjuste a plus de 20 années d’expérience en gestion d’entreprise et en ventes. Jasmine Exael, passionnée de la cuisine et des affaires, est la responsable de la production au sein de l’entreprise depuis sa fondation.

Ndeye Dieynaba Ndiaye, originaire du Sénégal, détentrice d’un doctorat en droits fondamentaux de l’Université Laval, est professeure au département des sciences juridiques de l’UQAM depuis 2020 et fondatrice de l’Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS).

Reconnaissance et célébration

Pour Fatna Chater la directrice générale du SOIT, le manque de connaissance des multiples contributions des personne d’ascendance africaine amplifie les préjugés et les inégalités.

« Nous croyons fort qu’une société diversifiée comme le Québec, la pleine participation de tous est importante afin d’assurer la cohésion sociale et d’établir des relations interculturelles harmonieuses », a déclaré celle qui est originaire du Maroc.

Selon elle, « il est fondamental de favoriser l’ouverture à la diversité ethnoculturelle et d’avoir des milieux inclusifs afin de maximiser le plein potentiel de toute la population, comme mentionné par le gouvernement du Québec ».

Pour sa part, Nadège Joassaint, chargée du projet « Découvrir le Québec noir » du SOIT, la réalisation de ce gala est « un moment de célébration et de reconnaissance des contributions des personnes issues des communautés noires au Québec. C’est aussi un moyen de contribuer à la lutte contre les discriminations et le racisme. Une mère québécoise dont la vie de l’enfant a été sauvée par un médecin afro descendante a de bonnes raisons d’être reconnaissante à l’égard de ce médecin. Et une des meilleures façons de manifester cette reconnaissance est de la déclarer publiquement.

Ce gala de reconnaissance a été un moment de grande qualité. La danse africaine, avec Rising Queens, et la musique haïtienne, avec des chanteuses comme Valérie Clio, Débora Descieux et le saxophoniste Prospère Marcellus, y étaient aussi à l’honneur.

Lire aussi :

Webster se produira au Liban

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir