Enneigement : un hiver limoulois vraiment exceptionnel? | 27 février 2019 | Article par Jean Cazes

La 3e Avenue sous la tempête. 24 février 2019.

Crédit photo: Jean Cazes

Enneigement : un hiver limoulois vraiment exceptionnel?

Généreuse en neige, la présente saison fait décidément couler beaucoup d’encre ces temps-ci. On aime… ou on n’aime pas! Comparons-la avec deux autres hivers mémorables.

Nous pouvons compter sur des données fiables comme celles tirées des archives météo de l’aéroport Jean-Lesage, la station référence de Québec, pour comparer avec objectivité les bilans en date d’aujourd’hui d’autres hivers marquants.

2007-2008 : l’hiver de tous les records…

L’année du 400e est inévitablement sur toutes les lèvres. Ainsi, en date du 26 février, il était tombé respectivement 373 cm et 328 cm de neige en 2008 et en 2019. Donc, on note présentement un « déficit » de près d’un demi-mètre par rapport à l’historique saison, qui s’était conclue avec 558 cm (voir les photos ci-bas du 6 mars et du 20 mars 2008). Toutefois, la couche de neige au sol en ville serait similaire cette année, à quelques centimètres près, à celle de l’époque. Voilà ce qui alimente les réseaux sociaux où se partagent des scènes des plus spectaculaires ou « décoratives », à l’exemple des autres photos dans la galerie.

Février 1997 : quand les « toitures écrasées » faisaient aussi l’actualité…

Beaucoup de propriétaires de piscines hors terre, entre autres, gardent un souvenir douloureux de l’hiver 1996-1997. C’était le cas, en particulier, au lendemain de la tempête des 21 et 22 février, qui avait engendré également beaucoup de dégâts dus au poids de la neige. Avec ses 54 cm, cette tempête avait été particulièrement intense dans l’après-midi du 22 : trois heures consécutives de visibilité nulle, agrémentée d’une quinzaine d’éclairs et de coups de tonnerre! Le lendemain, Le Soleil consacrait plusieurs pages à l’événement, en évoquant entre autres l’effondrement du toit de la salle de quille de Beaupré et l’affaissement de celui du Carrefour Neufchâtel.

Toujours en date du 26 février, le cumul de la « manne blanche » en 1998 était de 351 cm, dépassant notre bilan actuel. Mais le mois de mars 1998’avait été plutôt chiche en neige, contrairement à celui de la saison 2007-2008 dont la marque, au final, risque fort de rester à l’histoire dans les prochaines semaines.

À lire aussi : La Tempête du siècle sème la pagaille en Basse-Ville!